Droits humains

Grave menace sur l’aide alimentaire du PAM

178 millions de dollars reçus sur 965 millions de dollars de dons promis

Témoignages.re / 20 juin 2020

À moins d’une rentrée substantielle de fonds avant la fin de la première semaine de juillet, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) n’aura d’autre choix que d’immobiliser au sol la majeure partie de sa flotte aérienne humanitaire d’ici à la fin du mois de juillet.

JPEG - 98.9 ko
Le matériel médical fourni par le Programme alimentaire mondial est expédié d’un entrepôt des Nations Unies. (photo PAM)

« Alors que la demande pour ce service atteint son maximum, elle pourrait s’arrêter avant la fin du mois de juillet, à moins que des fonds importants ne soient dégagés pour maintenir la flotte de transport du PAM en mouvement », a déclaré Elisabeth Byrs, porte-parole de l’agence onusienne. Sur les 965 millions de dollars nécessaires pour maintenir l’opération jusqu’à la fin de l’année, seuls 178 millions de dollars ont été confirmés ou avancés à ce jour.

Actuellement, le PAM dispose de plus de 78.000 mètres cubes de cargaisons vitales pour plus de 30 organisations, qui doivent être transportées au cours des six prochaines semaines, et de fonds suffisants pour en livrer 56.000 m3 d’aide humanitaire. Mais la demande devrait augmenter à mesure que l’offre se met en place, et les projections actuelles indiquent qu’environ 700.000 m3 de cargaison devront être livrés dans le monde entier d’ici la fin de l’année. « Il est donc primordial que le déficit de financement critique soit comblé de manière imminente », a une nouvelle fois plaidé la porte-parole du PAM.

Ce manque de fonds intervient alors qu’une grande majorité du transport commercial dans le monde, en particulier les compagnies aériennes, est toujours cloué au sol en raison du nouveau coronavirus. Le PAM - la plus grande organisation humanitaire de lutte contre la faim au monde et un leader mondial en matière de logistique - est intervenu pour transporter les passagers et d’énormes volumes de fret, notamment des fournitures sanitaires nécessaires à la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Parmi les services communs réalisés jusqu’à présent, l’agence onusienne cite 375 vols de passagers et de fret vers des destinations en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient. Plus de 2.500 intervenants de plus de 80 organisations d’aide ont pu se rendre à des destinations où leur aide est nécessaire de toute urgence. Près de 130 destinations de fret et de passagers ont été atteintes jusqu’à présent.