Droits humains

Journée des droits des femmes avec Léopoldine Settama-Vidon à la Rivière du Mât Les Bas

Saint-André

Odel Oumana / 13 mars 2020

Léopoldine Settama-Vidon et ses colistier-e-s ont organisé un pique-nique partage lors de la journée internationale des droits des femmes, ce dimanche 8 mars 2020 sur les berges de la Rivière du Mât à Saint André.

JPEG - 110.5 ko

C’était l’occasion, de se retrouver, de partager un moment de convivialité et de rappeler l’importance de cette journée commémorative.
La tête de liste a rappelé dans son intervention le dur combat de la femme à travers l’histoire et la place prépondérante de la mère dans le foyer, véritable, gestionnaire du budget familial et de l’éducation des enfants.

Rivière du Mât à valoriser

Un repas partage, une ambiance bon enfant et un intermède musical à travers les paroles de certains chanteurs ont accentué, le rôle important de la femme dans la société et dans la famille.
A l’occasion de cette rencontre le constat a été fait sur la richesse de ce littoral de Rivière du Mât, véritable espace, non suffisamment mis en valeur qui plus est, à la disposition de la population. Un lieu, d’une part, qui demande à relever un défi touristique, par la beauté du site et d’autre part, la possible création d’activités afin de faire émerger une certaine harmonie entre l’homme et la nature, sa mère nourricière.

Savoirs-faire à transmettre

Lieu où l’intergénérationnel à toute sa place alliant l’histoire et la nouvelle technologie. Le savoir-faire de nos anciens doit être valorisé à travers le passage de relai et la production touristique (source complémentaire de revenu et de reconnaissance de l’artisanat local). Il est judicieux que les habitants de Saint-André s’approprient pleinement leur territoire et mettent en avant des activités pour un meilleur revenu par le travail et par la dignité.
Les savoirs-faire de nos « Zarboutants » doivent être transmis à nos générations futures, notamment dans les écoles, véritables trésors matériels et intemporels de l’histoire et de la richesse du patrimoine de Saint André.

Odel Oumana