Droits humains

La Sierra Leone enregistre une baisse progressive des mariages précoces

Congrès à Dakar

Témoignages.re / 26 octobre 2017

La première Dame de la Sierra Leone, Mme Sia Nyama Koroma, s’est félicitée lundi à Dakar, de la régression des mariages des enfants dans son pays, indiquant que leur taux de prévalence est tombé de 46 % en 2008 à 39 % en 2016.

JPEG - 30 ko

S’exprimant lundi au cours de la cérémonie d’ouverture d’une conférence de trois jours sur le mariage des enfants en Afrique de l’Ouest et du Centre, elle a souligné que ce résultat a été possible grâce à l’engagement de l’Etat, des chefs coutumiers et des jeunes.

« En Sierra Leone, nous travaillons sans relâche avec tous les acteurs pour éliminer les mariages des enfants. L’Etat a signé des conventions internationales sur les droits des enfants, tandis que les chefs traditionnels ont adopté des lois qui interdisent les mariages précoces », a-t-elle affirmé.

Selon Mme Koroma, 40 % des femmes de 20 à 24 ans ont été mariées avant l’âge de 18 ans, alors que 20 % des filles de 15 à 19 ans sont mères et représentent 40 % du taux de mortalité maternelle.

« L’avenir de nos pays dépend de nos adolescentes et de nos adolescents. Nous devons nous mobiliser pour éradiquer ce fléau dans nos pays et notre continent », a-t-elle dit, indiquant que son pays a adopté, en 2016, une loi interdisant le mariage avant l’âge de 18 ans et a lancé une campagne contre les mariages précoces.