Droits humains

La violence à l’égard des femmes : ce que tout le monde devrait savoir

Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes

Témoignages.re / 25 novembre 2017

À la maison ou dans la rue, en temps de guerre ou de paix, la violence à l’égard des femmes et des filles est une violation des droits humains de proportion pandémique qui se produit tant dans l’espace public que dans la sphère privée.

JPEG - 42.2 ko

Examinez comment la violence à l’égard des femmes et des filles s’exerce sous différentes formes : physique, sexuelle et psychologique.

Qu’est-ce que la violence d’un partenaire intime ?

La violence d’un partenaire intime est tout comportement d’un conjoint ou ex-conjoint ou d’un époux ou ex-époux propre à causer des préjudices physiques, sexuels ou psychologiques. Il s’agit de la forme de violence la plus couramment subie par les femmes dans le monde.

Faits en bref

1 Sur 3

Dans le monde, 1 femme sur 3 a été victime de violence physique ou sexuelle - le plus souvent par un partenaire intime.

1 Sur 2

Dans le monde, 1 femme tuée sur 2 en 2012 l’a été des suites de violences infligées par son partenaire ou un membre de sa famille. Seulement 1 homme tué sur 20 l’a été pour les mêmes raisons.

Source Estimations mondiales et régionales de la violence à l’encontre des femmes, OMS, 2013 ; Étude mondiale sur l’homicide, ONUDC, 2013.

Les lois doivent protéger les femmes

2/3

Deux tiers des pays disposent de lois contre la violence conjugale.

37

37 pays exonèrent de poursuites les auteurs de viols lorsqu’ils sont mariés à la victime ou qu’ils l’épousent subséquemment.

Source Les Femmes, l’Entreprise et le Droit : Parvenir à l’égalité, Groupe de la Banque mondiale, 2016.

Que sont la violence sexuelle et le harcèlement ?

La violence sexuelle se définit comme tout acte sexuel, tentative pour parvenir à un acte sexuel, commentaire ou avance de nature sexuelle non désirés, dirigés contre la sexualité d’une personne en utilisant la coercition, commis par une personne indépendamment de sa relation avec la victime et quelle que soit la situation.

Les actes de violence sexuelle peuvent se produire dans différentes circonstances et différentes situations.

Ils comprennent notamment :

Des avances sexuelles importunes ou du harcèlement sexuel, y compris le fait d’exiger des relations sexuelles contre des faveurs.

Le viol (dans le mariage ou au sein d’une relation, par des étrangers ou pendant les conflits armés).

La violence sexuelle exercée contre des enfants

Le mariage forcé ou la cohabitation forcée, y compris le mariage d’enfants.

Faits en bref

1/3 : Dans certains pays, jusqu’à un tiers des jeunes filles déclarent que leur première expérience sexuelle leur a été imposée.

Source : Cachée sous nos yeux : une analyse statistique de la violence envers les enfants, UNICEF, 2014.

45 à 55 % des femmes ont été victimes de harcèlement sexuel dès l’âge de 15 ans au sein de l’Union européenne.

Source La violence à l’égard des femmes : une enquête à l’échelle de l’Union européenne, Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne, 2014.

Le trafic d’êtres humains et l’exploitation sexuelle

Qu’est-ce que le trafic d’êtres humains ?

Le trafic d’êtres humains est défini comme l’acquisition et l’exploitation de personnes, par des moyens tels que la force, la fraude ou la tromperie. Des millions de femmes et de filles se retrouvent prises au piège de l’esclavage moderne, la plupart étant sexuellement exploitées.

Source Rapport mondial 2016 sur le trafic des êtres humains, UNODC, 2016.

Qu’est-ce que les mutilations génitales féminines (MGF) ?

Les MGF sont des interventions qui modifient ou provoquent intentionnellement des blessures aux organes génitaux féminins pour des raisons non médicales. Au-delà de l’extrême douleur physique et psychologique, ces pratiques comportent de nombreux risques pour la santé, pouvant aller jusqu’à la mort.

Faits en bref

200 millions : au moins 200 millions de filles et de femmes en vie aujourd’hui ont subi des mutilations génitales dans 30 pays qui disposent de données représentatives sur le sujet.

5 ans : dans la plupart de ces pays, les filles ont le plus souvent été excisées avant l’âge de 5 ans.

Source Les mutilations génitales féminines/l’excision : un problème mondial, UNICEF, 2016.

Quel est l’impact du mariage précoce ?

Le mariage précoce entraîne généralement pour les jeunes filles la fin de leurs études, de leur vocation et de leur droit à faire des choix de vie. Les recherches confirment que ces jeunes filles courent plus de risques d’être victimes de violence perpétrée par un partenaire intime que les filles du même âge qui se marient plus tard.

Faits en bref

Près de 750 millions de femmes en vie aujourd’hui ont été mariées avant l’âge de 18 ans.

4 filles sur10 en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale ont été mariées avant l’âge de 18 ans et environ 1 fille sur 7 a été mariée ou en union avant l’âge de 15 ans.

Source Chaque enfant est-il compté ? État des données sur les enfants dans les ODD, UNICEF, 2017.