Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Social > Droits humains

Les réfugiés du Sri Lanka ont de bonnes raisons de venir à La Réunion

Les raisons qui poussent à prendre le risque de traverser l’océan Indien sur un petit bateau

lundi 16 janvier 2023, par Manuel Marchal


Au lendemain de l’expulsion vendredi 13 janvier de 46 réfugiés vers le Sri Lanka, un bateau transportant 69 réfugiés en provenance de ce pays est arrivé à La Réunion. Les réfugiés sri-lankais ont été conduits dans le gymnase d’un lycée réquisitionné pour faire office de centre de rétention. La situation au Sri Lanka ne s’améliore pas, elle explique pourquoi des êtres humains sont prêts à tout quitter et prendre le risque de traverser l’océan Indien sur un petit bateau de pêche pour espérer une vie meilleure à La Réunion.


Samedi matin, un bateau transportant 69 réfugiés en provenance du Sri Lanka est arrivé à La Réunion. Après leur arrivée au Port, ils ont été conduits par bus jusqu’à un centre de rétention. Les deux autocars étaient escortés par la police. Le centre de rétention est un gymnase d’un lycée de Sainte-Marie actuellement inoccupé en raison des vacances scolaires. Il se situe dans le lycée le plus proche de l’aéroport. Selon la presse, ces réfugiés n’avaient pour tout bagage qu’un maigre sac, et beaucoup n’avaient pas de chaussures.
Cette arrivée est survenue moins de 24 heures après l’envoi forcé vers le Sri Lanka de 46 réfugiés sur les 53 qui avaient abordé les côtes de La Réunion le 24 décembre. La stratégie des autorités responsables du contrôle des frontières est la suivante : l’expulsion de réfugiés venant du Sri Lanka est la règle, l’accueil est l’exception. D’ailleurs aux yeux des autorités et des médias mainstream, ce ne sont pas des réfugiés mais des migrants. Cela sous-entend que c’est une simple migration pour des raisons économiques, comme celle qui concerne la plupart des 12.000 personnes qui immigrent chaque année à La Réunion. Or, c’est loin d’être le cas.

Au Sri Lanka, les gens ont faim

Un article de Louis Levesque paru dans « Actualités Canada » donne un aperçu de la situation au Sri Lanka.
« Le Sri Lanka tropical ne manque normalement pas de nourriture, mais les gens ont faim. Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies indique que près de neuf familles sur 10 sautent des repas ou lésinent pour étirer leur nourriture, tandis que 3 millions reçoivent une aide humanitaire d’urgence.
La guerre en Ukraine a fait grimper les prix des denrées alimentaires et du pétrole. L’inflation était proche de 40 % et les prix alimentaires ont augmenté de près de 60 % en mai.
Les médecins ont eu recours aux médias sociaux pour tenter d’obtenir des fournitures essentielles d’équipements et de médicaments. Ils ont également averti les gens de tout faire pour éviter de tomber malade ou d’avoir des accidents. De plus en plus de Sri-Lankais demandent des passeports pour partir à l’étranger à la recherche d’un emploi. Les employés du gouvernement ont bénéficié d’un jour de congé supplémentaire pendant trois mois pour leur laisser le temps de cultiver leur propre nourriture. » (…)
« Certaines des politiques qui ont contribué aux dommages économiques ont depuis été annulées, notamment les réductions d’impôts de 2019 et l’interdiction d’importer des engrais chimiques de l’année dernière, mais il faudra du temps avant que les effets ne soient évidents. »
L’ONU a lancé un appel à la solidarité pour financer des actions humanitaires au Sri Lanka. Les conditions pour pousser à l’exil sont donc réunies.

En Afrique, l’hospitalité est une valeur sacrée

Tant qu’une telle crise perdurera au Sri Lanka, des réfugiés viendront. La seule manière de stopper le maigre flux qui arrive à La Réunion, c’est de soutenir le peuple sri-lankais au Sri Lanka. En tant que membre du G7, la France a sans doute les moyens d’aider significativement le Sri Lanka, au même titre que les autres pays de ce club de pays dits « les plus riches du monde ».
Faute de quoi, les charters vers le Sri Lanka vont se multiplier, tandis que continueront à s’étaler impunément les messages racistes anti-réfugiés dans des médias. Tout ceci donne une image désastreuse de La Réunion. Car en Afrique, l’hospitalité est une valeur sacrée.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Messages

  • Ceux qui fuient leur pays en risquant leur vie ont toujours une bonne raison de le faire et ceux qui choisissent la France comme pays d’accueil, ce n’est certainement pas parce qu’ils pensent que la France est un Eldorado où il pourront faire fortune, mais parce que notre pays a la réputation d’être une terre d’accueil pour les plus misérables .
    Certes notre pays ne peut accueillir toute la misère du monde et nous devons rester très prudents dans la gestion de l’accueil de ces malheureux qui ont tout abandonné pour venir vers nous. Mais n’oublions pas où est notre devoir et quel exemple nous devons donner au reste du monde .
    On nous expliquent pourquoi ces Srilankais ont bravés tous les dangers pour venir chez . Mais Il y a d’autres pays plus proches de la Réunion qui auraient pu les accueillir . Pourquoi nous ? parce que nous somme un morceau de France , une terre de justice sociale et de solidarité , une terre ou des hommes et des femmes de toutes races et de toutes religions , des riches comme des pauvres arrivent à vivre ensemble sans se déchirer mais en partageant dans l’amour leurs valeurs les plus chères .
    Bien sûr nous aussi nous sommes des misérables , il y a chez nous beaucoup de pauvreté, de gens qui n’ont presque rien et ont besoin de l’aide des autres pour survivre et qui compte sur l’aide de la nation toute entière . Il y a des injustices qui sont commises chaque jour , notre région bat les records de la consommation d’alcool et des violences familiales , du chômage et de la pauvreté .... Nous sommes également des srilankais nous aussi , mais nous sommes en France un pays dont la lumière éclaire le monde depuis longtemps . Ceux qui fuient leur pays en abandonnant tout ne sont pas attirés par un eldorado mais par la lumière que nous répandons sur le monde .
    Vous devons nous préserver du mal apporté par les autres, mais je suis certains qu’il y a de nombreuses familles réunionnaises qui seraient prêtes à accueillir dans leur foyer ces srilankais qui malgré tous les dangers et aussi le risque d’être reconduits dans leur pays manu militari où on leur fera certainement payer très cher leur fuite . Pourquoi ne pas donner à ces familles la possibilité de les accueillir ne serait que pour quelques mois .? le temps de voir si vraiment ils méritent de rester chez nous ou pas .
    On peut comprendre pourquoi ils sont venus chez nous . Mais ceux qui seraient d’accord pour les accueillir ne savent pas pourquoi on les rejettent . N’y a t-il pas quelques explications à leur donner .
    Rappelons nous la parabole du bon samaritain qui a fait tout ce qu’il pouvait pour soigner et sauver le malheureux blessé presque mourant qu’il a rencontré sur son chemin et pour qui il a payé presqu’une fortune pour le sauver . Qu’aurait -il fait aujourd’hui devant ces réfugiés srilankais ?

  • Je pense que le bon samaritain , face à cette situation , nous aurait recommandé d’aider ces réfugiés srilankais du mieux possible car en chaque homme il y a une étincelle , une présence divine, qu’il nous faut honorer .
    Le premier commandement de Dieu qui nous a été donné par la bible c’est d’aimer notre Dieu et par conséquent d’aimer notre prochain . Le christ nous dit que lorsque nous refusons d’aider notre prochain dans la souffrance et la misère c’est lui que nous rejetons .

    Mais ce ne sont pas seulement les raisons religieuses qui doivent motiver nos actions , il y a aussi des raisons républicaines . Notre devoir envers les plus malheureux qui frappent à notre porte nous est dicté par les trois mots notre devise nationale : Liberté, égalité ,fraternité que nous devons appliquer pour nous mêmes , mais aussi à ceux qui ont choisi de nous rejoindre en fuyant leur pays .
    Ces trois mots nous obligent à nous libérer nous mêmes de tout ce qui peut nous enchainer et nous avilir mais aussi à libérer les autres , à leur accorder les droits que nous accordons à nous même et à respecter nos obligations d’amour fraternel que nous impose notre condition humaine .

    Le respect de notre devise républicaine est peut être plus difficile à appliquer que le respect de nos commandements divins , car il n’est pas facile de se sentir libre et égaux dans la pauvreté et la misère , mais personne ne peut contester la fraternité universelle qui doit unir tous les humains et nous oblige à tendre la main à ceux qui souffrent et qui réclament notre aide, quelque soit le pays d’où ils viennent .

    Au lieu de refouler ceux qui veulent se réfugier chez nous , nous pourrions les accueillir mais aussi faire tout ce que nous pouvons pour aider leur pays à créer des conditions de vie qui leur permettent de vivre heureux chez eux . Personne sur cette terre n’a une priorité à l’accès au bonheur ,mais le bonheur de l’humanité dépend du travail de tout le monde . En 1989 le mur de Berlin est tombé , mais combien de murs avons nous dréssé depuis pour nous enfermer et nous protéger des autres ?
    Les réunionnais ne doivent pas s’enfermer derrière un mur .IIs doivent toujours porter fièrement le non de leur île , l’ile de la REUNION qui réunit des hommes et des femmes venus du monde entier, et ils doivent accueillir avec respect et dignité ceux qui viennent y chercher un refuge contre leurs oppresseurs . La Réunion est une terre française et si la France métropolitaine accueille des réfugiés sur son territoire nous avons aussi le droit de les accueillir chez nous . Si notre situation économique et sociale ne nous permet pas de les accueillir nous devrions peut être les envoyer en Métropole ou dans l’un des pays de l’Union européenne , plutôt que de les renvoyer à grands frais dans l’enfer d’où ils viennent où le pire les attend.

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus