Droits humains

« Les villes essentielles pour vaincre la faim »

Message de la FAO à une réunion mondiale des maires

Témoignages.re / 24 octobre 2017

Soulignant le potentiel des villes pour lutter contre la malnutrition, le chef de l’agence de la sécurité alimentaire des Nations unies a appelé, vendredi, à des partenariats innovants entre les centres urbains et un large éventail de parties prenantes pour surmonter le défi du gaspillage alimentaire et pour assurer une alimentation saine et nutritive pour tous.

JPEG - 93.6 ko

José Graziano da Silva, Directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a déclaré lors d’une réunion mondiale des maires et des représentants de plus de 150 villes, que plusieurs formes de malnutrition - le surpoids, l’obésité ou les carences en micro-nutriments - menacent la santé de millions de personnes dans le monde.

« Heureusement, les villes agissent et relèvent le défi […]. Des niveaux élevés de créativité peuvent être atteints si des partenariats sont forgés avec les acteurs locaux, la société civile, le secteur privé et les organisations académiques et de producteurs ».

Succès de Faim Zéro au Brésil

Citant sa propre expérience avec le programme Faim Zéro au Brésil, qui a soustrait 40 millions de personnes de la pauvreté et de la faim, le chef de la FAO a souligné que la composante clé du succès était la participation des villes où les gouvernements locaux ont lancé des restaurants populaires qui servaient des aliments équilibrés et nutritifs à bas prix tout en donnant la priorité à l’achat d’aliments produits localement. Dans son allocution à la troisième réunion des maires du Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan - un engagement pour combattre la faim et le gaspillage alimentaire et améliorer la nutrition - M. Graziano da Silva a également parlé du soutien de l’agence des Nations unies à la mise en œuvre du Pacte.

« La FAO soutient les gouvernements locaux dans leurs évaluations des systèmes alimentaires, dans l’élaboration de stratégies et plans d’alimentation urbaine et dans la définition de leurs priorités d’investissement pour renforcer les liens avec les zones rurales », a déclaré le directeur général de la FAO.

Nouvel Agenda Urbain

Toujours dans ses remarques, M. Graziano da Silva a souligné la nécessité d’aligner les efforts sur le Nouvel Agenda Urbain, adopté en octobre dernier par les leaders mondiaux en tant que nouvelle norme mondiale pour le développement urbain durable. « Le nouvel agenda appelle concrètement à une meilleure planification urbaine et territoriale en vue de mettre fin à la faim et à la malnutrition », a déclaré M. Graziano da Silva, ajoutant qu’il préconise également une plus grande coordination entre les politiques alimentaires et énergétiques, et celles concernant l’eau, la santé, les transports et les déchets.