Retour sur 2023

Les vœux 2024 du Mouvement Réunionnais pour la Paix

2 janvier

Dans un communiqué diffusé hier, le Mouvement Réunionnais pour la Paix adresse ses vœux pour 2024 en faisant un bilan de l’année écoulée.

Cher-e-s ami-e-s du Mouvement Réunionnais Pour La Paix,

Nous venons en ce jour de l’an 2024 vous souhaiter nos meilleurs vœux.
Que cette année soit bénéfique à l’accomplissement de vos projets et que la santé soit toujours au rendez-vous.

Nous profitons pour vous remercier chaleureusement de votre soutien durant l’année écoulée, car sans votre aide nous n’aurions rien pu faire de conséquent.

L’année 2023 a été l’une des plus atroces que la grande majorité d’entre nous ait connu.
En cette fin d’année, la guerre entre la Russie et l’Ukraine ne faiblit pas, au contraire.

L’ONU a annoncé, fin septembre, qu’il y a plus de 114 millions de personnes déplacées dans le monde à cause de nombreux conflits. Elle précise que cela est dû « aux guerres, persécutions, violence et violation des droits de l’Homme ». Sans prendre en compte la situation exceptionnelle des 1,6 million de Palestiniens déplacés depuis début octobre, les pays principalement touchés sont la Syrie, l’Ukraine, la Birmanie, la RDC, le Soudan, la Colombie, l’Ethiopie, le Yémen, ainsi que l’Afghanistan et la Somalie à cause des catastrophes naturelles et humanitaire et de l’insécurité.

Une situation interpelle particulièrement le monde en ce moment : celle des Palestiniens à Gaza.
Depuis les interventions israéliennes début octobre, l’ONU fait état de près de 22 000 Palestiniens tués dont plus de 8800 enfants, 6200 femmes, 7000 disparus (dont plus de 70 % de femmes et d’enfants).
Le nombre d’enfants et de femmes tués en 40 jours dépasse l’ensemble des pertes en Ukraine en 22 mois. Plus de 1000 enfants ont été amputés sans anesthésie…
De son côté Israël, aidé du colosse américain, a perdu 500 soldats, et se pose en victime.

Hier soir, pendant que le monde s’illuminait pour célébrer l’arrivée du nouvel an, Israël continuait de bombarder les civils palestiniens ; pas de répits pour la barbarie. Ce matin, on estime qu’il y a eu plus de 150 morts palestiniens et 286 blessés en 24h.
Les atrocités sont telles que même les citoyens Israéliens demandent à son gouvernement de stopper la guerre et d’entamer des négociations.

Plus de 200 sites historiques ont été détruits dans le but d’un “nettoyage” de la civilisation et de l’existence d’un peuple palestinien.
Les civils meurent de faim (40 %) et de froid, environ 90 % de Palestiniens sont sans abri, car l’État d’Israël interdit l’acheminement des aides et de la nourriture. Les hôpitaux sont bombardés… tout est fait pour une extermination totale.

Enfin pour nous éclairer un peu plus sur les réelles intentions de cette guerre, des voix de politiques en Israël et en Amérique s’élèvent ces derniers jours pour demander l’évacuation de l’ensemble des Palestiniens vers d’autres pays, pour que la Palestine soit entièrement occupée par les colons. Nous assistons au génocide d’un peuple.

L’autre drame : l’impuissance de l’ONU

L’UNRWA, l’agence de L’ONU chargée des réfugiés palestiniens, a déjà perdu plus de 100 employés. « c’est sans précédent », disent-ils. Il n’y a plus aucun respect pour les civils, même pour ceux de l’ONU. C’est presque autant que la perte des soldats israéliens depuis le début des représailles.
L’organisation des Nations Unies, organe principalement créé pour La Défense des droits de l’Homme et de la paix dans le monde, est IMPUISSANTE. Et pour cause, les États qui y siègent sont ceux-là même qui sont à l’origine des guerres les plus meurtrières et du non-respect des Droits de l’Homme : l’Amérique et Israël, en tête.

Malgré les résolutions de L’ONU pour le cessez-le-feu, malgré les immenses foules rassemblées dans le monde entier, le carnage continue.

Pour autant, nous ne devons pas abandonner, nous devons continuer d’expliquer la tragédie qui se joue actuellement en Palestine et dans le reste le monde, nous devons être aux côtés des plus démunis, de ceux dont les droits sont bafoués, de ceux qui subissent la barbarie.

Sans risque, nous pouvons vous dire que nous aurons encore besoin de vous pour cette année qui commence sous le signe d’une guerre qui tend à se généraliser.
Il vous faudra être fort, patient et disponible. Alors prenez soin de vous !

Pour le Mouvement Réunionnais
Pour La Paix,
Son bureau :
Julie Pontalba, Nathalie Etheve-Merlac, Serge Folio, Yves Dumond

A la Une de l’actu

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?