Droits humains

Palestine et Chagos : « La place de la France est aux côtés des victimes, pas des bourreaux ! »

Manifestation pour la Paix  : lettre ouverte au Président de la République

Témoignages.re / 4 juin 2018

Samedi a eu lieu un rassemblement pour la paix à Saint-Denis. Après les interventions de Julie Pontalba, de Daniella Schussler, présidente de l’association Réunion-Palestine et d’Olivier Bancoult, leader du Groupe Réfugiés Chagos, la manifestation pour la paix s’est conclue par la lecture par Jean-Pierre Marchau d’une lettre adressée au président de la République. Le courrier du Mouvement réunionnais pour la paix demande au chef de l’État de ne pas recevoir Benyamin Netanyaou, Premier ministre israélien, en raison des exactions commises par l’armée israélienne sous les ordres de son gouvernement. Elle appelle aussi Emmanuel Macron à prendre parti pour les Chagossiens dans l’affaire qui a été portée devant la Cour de justice internationale, pour que soit condamnée le gouvernement britannique pour avoir déporté le peuple chagossien et parce que les Chagossiens sont toujours interdits de revenir vivre aux Chagos.

JPEG - 108.5 ko
Une délégation a remis samedi le courrier adressé au président de la République à la préfecture.

Monsieur le Président de la République,
Palais de l’Elysée
Paris

Monsieur le Président de la République,

Nous sommes réunis ce samedi 2 juin 2018, à Saint-Denis de La Réunion, dans le cadre d’une Manifestation pour la Paix, en solidarité avec les peuples Palestiniens et Chagossiens. Leur malheureux sort est, hélas, bien connu et mérite un soutien sans failles de tous les démocrates épris de liberté et soucieux du respect du droit international.

Nous apprenons que le Premier Ministre d’Israël s’apprête à venir en France à l’occasion de la « saison France-Israël 2018 ». Cette visite intervient après les bombardements et le massacre de nombreux civils palestiniens par l’armée israélienne, elle intervient aussi avec l’extension des colonies se poursuit et le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.
Une telle visite constitue une insulte aux Droits de l’Homme et du Citoyen dont la France est censée être la patrie. C’est pour nous une provocation et une offense à la mémoire de toutes celles et ceux qui sont tombé-e-s dans les luttes passées pour défendre les libertés.

Dans ce contexte, nous nous associons pleinement au mouvement qui proteste contre sa venue. Nous vous demandons donc de ne pas recevoir le “boucher de Gaza”. Nous ne pouvons accepter, cette collaboration d’État à État entre la France et Israël. Nous ne pouvons accepter la banalisation d’un régime colonial bafouant les droits de l’Homme et les conventions internationales signées par la France

“Pas de Tapis rouge pour un criminel de guerre ! Annulez la « saison France-Israël » !

Nous profitons de cette opportunité pour vous demander également de ne pas soutenir la position du gouvernement de Mme May, Première Ministre anglaise, lorsque le dossier des Chagos sera examiné le 3 septembre à la Cour internationale de Justice. En effet, le peuple Chagossien a été expulsé de son propre pays sous occupation britannique. C’est un véritable génocide socio-culturel qui se déroule dans notre voisinage depuis 1973. Aujourd’hui, la République de Maurice revendique la souveraineté sur cet archipel. L’ONU lui a en donné acte et a transféré le dossier auprès de la CIJ de la Haye. Le peuple chagossien veut rapidement retourner aux Chagos et procéder, auprès des siens, à la sépulture de ses défunts entre temps disparus. Il a besoin de votre soutien.

La place de la France est aux côtés des victimes, pas des bourreaux !

Texte adopté à Saint Denis, le 2 juin 2018.