Droits humains

Près de 3.000 migrants noyés en Méditerranée

Conséquence de la fermeture des frontières de l’Union européenne

Témoignages.re / 24 novembre 2017

À la suite d’un accord entre la Turquie et l’Union européenne, nombreux sont les migrants à ne plus tenter de passer par la Grèce pour entrer en Europe. Ils prennent le chemin beaucoup plus périlleux de la traversée de la Méditerranée centrale en direction de l’Italie. Depuis le début de l’année, près de 3.000 personnes sont mortes noyées dans ces traversées clandestines, cela représente plus de la moitié des morts des réfugiés sur la route de l’émigration.

JPEG - 53.6 ko

L’OIM, l’agence des Nations Unies pour les migrations, rapporte qu’au 19 novembre, 160 067 réfugiés sont entrés en Europe par mer en 2017, environ 75% arrivant en Italie et le reste entre la Grèce, Chypre et l’Espagne. 345 544 arrivées étaient dénombrées dans la région au cours de la même période l’an dernier.

L’OIM à Rome a rapporté lundi que 114 606 migrants sont arrivés par mer en Italie cette année, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, ce qui représente une réduction de près de 32% par rapport aux arrivées en 2016.

Ana Dodevska de l’OIM en Espagne a rapporté lundi que les arrivées totales de la mer ont atteint 18 818 le 19 novembre, soit une augmentation de plus de 1 000 migrants depuis le dernier rapport de l’OIM, vendredi 17 novembre. Au cours de la fin de semaine, des centaines de petits bateaux ont été signalés dans les médias espagnols, des centaines de migrants ayant été secourus et ramenés à terre.

Plus de 5.000 migrants morts depuis le début de l’année

Le Missing Migrant Project de l’OIM a signalé qu’en Méditerranée occidentale, trois migrants sont morts lorsque le bateau dans lequel ils voyageaient s’est renversé dans les eaux proches de l’enclave nord-africaine espagnole de Ceuta. Le bateau transportait 24 personnes à bord. Au moins 21 survivants, dont deux femmes et cinq enfants, ont réussi à atteindre la rive en toute sécurité. Ces décès portent à 2 985 le nombre total de victimes en Méditerranée en 2017, contre 4 713 à la même date il y a un an.

Mondialement, Missing Migrant Project (MMP) a enregistré la mort de 5 066 personnes migrant en 2017. En plus des trois noyades en Méditerranée occidentale durant le week-end, MMP a enregistré des décès en Asie du Sud et le long de la frontière américaine.

Les restes de cinq migrants pakistanais ont été retrouvés samedi 18 novembre dans le district de Kech, dans la province du Baloutchistan, au Pakistan, près de la frontière iranienne. C’est la même zone où 15 corps ont été découverts trois jours plus tôt, comme l’a indiqué l’OIM la semaine dernière. Les premiers rapports indiquent qu’ils ont été abattus alors qu’ils prévoyaient de franchir la frontière iranienne.

Migrants mexicains noyés en Californie

De plus, un migrant s’est noyé et au moins quatre sont toujours portés disparus au large de la côte de La Jolla dans le comté de San Diego, dimanche 19 novembre, après avoir tenté d’entrer aux États-Unis en provenance du Mexique.

Les données du projet Missing Migrants sont compilées par le personnel de l’OIM mais proviennent de diverses sources, dont certaines ne sont pas officielles.