Droits humains

Solidarité Réunion-Palestine : « La colonisation israélienne bafoue tous les droits fondamentaux »

Numéro spécial Solidarité Palestine

Témoignages.re / 3 juillet 2020

Voici le texte de l’intervention de Danielle Schussler, porte-parole de Réunion Palestine solidarité, lors du rassemblement du 1er juillet organisé par le Mouvement réunionnais pour la Paix.

JPEG - 90.7 ko

Le monde d’aujourd’hui est en mal de conscience. Nous courrons après la croissance, nous courrons après le temps. Mais avançons-nous en conscience ?

Les hommes ont régi le droit pour vivre ensemble. Mais partout, la notion même de droit est en train de disparaître. Pourtant, quel avenir pouvons-nous espérer dans un monde où le droit reste un concept intellectuel de moins de moins appliqué dans la réalité ?

Cela fait plus de 30 ans que les Palestiniens sont en zone de non droit. Comment peut-on revendiquer une terre quand des habitants s’y trouvent déjà et qu’on ne veut pas se mélanger à eux ?

Cette terre a été partagée pour que deux peuples puissent cohabiter. Mais cela n’a pas fonctionné. Comment avons-nous pu laisser la situation se dégénérer ? Comment est-ce possible que les outils de droit, la cour pénale international ou encore l’ONU ont-ils pu laisser faire ? Est-ce que cela veut dire que certains sont au-dessus des lois ?

La réponse est oui apparemment. Mais alors, comment pouvons-nous continuer à accepter cette mascarade si au final c’est la loi du plus fort qui l’emporte.

Nous sommes forcés aujourd’hui de réagir car qui ne dit mot consent. Et nous ne pouvons pas consentir à l’inacceptable. Il est donc inacceptable de maintenir un peuple dans une prison à ciel ouvert. Un peuple qui perd sa terre de jour en jour pour satisfaire la soif d’une entité dont la légitimité est à prouver.

La colonisation israélienne bafoue de plein fouet le droit universel de l’autodétermination, le droit à la dignité humaine et tous les droits fondamentaux qui permettent à une société digne de ce nom d’exister.

Les Palestiniens sont dans la survie, traumatisés, martyrisés, massacrés. Et nous sommes dans un désarroi face à cette réalité qui dure depuis plus de 30 ans. C’est évidemment important que nous nous mobilisions aujourd’hui mais cela ne suffit pas.

Il faut que les responsables, la communauté internationale et les instances de droit telle que la cour pénale international, mettent en œuvre des actions concrètes pour ramener la paix dans une région du monde où la dignité humaine n’existe pas. La société civile n’a de cesse de se mobiliser mais elle est réprimée et méprisée, même en France qui à ce jour pour moi n’est plus le pays des droits de l’homme.

Si malgré tous nos efforts, rien n’est fait par les instances responsables de la stabilité du monde, que les Palestiniens sachent qu’ils sont nos frères. Et même si nos actions ne portent pas ses fruits et que nous nous sentons impuissants, qu’ils entendent que nous les portons dans nos cœurs. Car ce qu’il se passe au niveau du cœur est éternel et inébranlable et que sa force est incommensurable en comparaison aux droits de l’homme bafoués chaque jour, à cause des égos qui ont oublié le vrai sens de la vie : aimer les autres. Mais pour cela, encore faut-il s’aimer soi-même, ce qui n’est pas gagner, pour les acteurs sur la scène international qui confondent l’être et l’avoir. Or, l’expérience ici-bas réside dans l’être. Les Palestiniens sont dans l’être, ils sont donc éternels. Que la paix soit sur eux pour toutes les générations.

Daniella SCHUSSLER, porte-parole de Réunion Palestine Solidarité