Logement

Après l’incendie à « Chantilly » : des mesures concrètes de la part de la SHLMR

Vent de soulagement chez les locataires

Manuel Marchal / 24 février 2018

Après l’incendie ayant causé bien des dommages dans leur quotidien, un vent de soulagement semble souffler au sein de la résidence « Chantilly » suite à la mise en place par la direction de la SHLMR d’une série de mesures concrètes visant à améliorer la vie des locataires.

JPEG - 48.3 ko

« Nous tenons à remercier l’ensemble des journalistes qui ont largement contribué à faire entendre notre voix auprès de la direction de la SHLMR » : tel est le message que Christelle, une des locataires de la résidence « Chantilly », souhaite faire passer, suite aux nombreux problèmes soulevés lors de cette rencontre avec la presse et engendrés par l’incendie ayant ravagé le deuxième sous-sol de l’immeuble dans la nuit du 2 février dernier : ascenseurs en panne, parking hors d’usage, défaut d’éclairage dans les escaliers de cette tour de onze étages, et, surtout « sentiment d’abandon » de la part du bailleur.

« Notre message a été lancé quinze jours après l’incendie et, il faut souligner que la direction de la SHLMR a fait preuve d’une grande réactivité à compter de ce jour. Nous regrettons d’en être arrivés à cette alternative mais croyez bien que nous avions vraiment le sentiment d’être dans une impasse à ce moment. Quoi qu’il en soit, il faut reconnaître que les choses ont bien évolué : l’éclairage a été rétabli dans les escaliers, un programme de décontamination du sous-sol a été lancé, des travaux sont actuellement en cours pour réparer les deux ascenseurs, un service de portage pour aider les locataires à acheminer leurs courses jusqu’à leurs logements a également été mis en place », énumère, notamment, cette mère de famille qui à l’instar des autres locataires se félicitent de la dynamique de dialogue engagée entre le bailleur et les familles : « des agents nous ont téléphoné afin de convenir d’un rendez-vous à nos domiciles pour poursuivre les discussions et voir si on éprouvait des difficultés particulières. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette démarche et souhaitons que la concertation entre la SHLMR et les locataires se poursuivent au-delà du règlement des conséquences de cet incendie sur notre qualité de vie et notre environnement immédiat ».

Un message bien reçu par le bailleur dont la direction confirme la volonté de poursuivre son action sous le signe de la concertation, du respect mutuel et renforcé afin de donner au quotidien plus de sens et de vie à son objectif lié au « Mieux Vivre Ensemble ».

M.M.