Logement

Coronavirus et confinement à La Réunion : plus de 80000 Réunionnais dans un logement suroccupé

Conséquence d’une crise que la France est incapable de résoudre depuis des décennies

Manuel Marchal / 22 avril 2020

L’INSEE a publié hier une étude sur le confinement, avec des indicateurs régionaux. Il s’avère qu’à La Réunion, la proportion de personnes vivant dans un logement suroccupé est de plus de 10 %, soit deux fois plus qu’en France. Les chiffres de l’INSEE rappellent aussi que les plus de 75 ans, personnes plus vulnérables au coronavirus, est de plus de 56 %.

JPEG - 121 ko

L’INSEE a publié quelques données relatives au confinement, voici celles pour La Réunion :

Résidences principales (RP) suroccupées (au sein de l’ensemble des RP hors studio de 1 personne) (1) : 32 324 (10,4 %)
Population vivant en appartement (au sein de l’ensemble de la population des ménages) (2) : 233 640 (27,6 %)
Population vivant en appartement et en famille monoparentale avec au moins 1 enfant de moins de 10 ans (au sein de l’ensemble de la population des ménages) (3) : 53 818 (6,4 %)
Population des ménages de 4 personnes ou plus vivant en appartement de 1 ou 2 pièces (au sein de l’ensemble de la population des ménages de 4 personnes ou plus) (4) : 3 118 (3,6 %)
Personnes de 75 ans ou plus vivant seules (au sein de l’ensemble de la population des ménages) (5) : 11 127 (1,3 %)
Taux de pauvreté des personnes vivant seules de 75 ans ou plus (6) : 6 100 : 56,2 %
Allocataires AAH vivant seuls (au sein de la population de 20 ans ou plus) (7) : 14 477 : 2,4 %

• Champs : (1) France hors Mayotte, résidences principales hors studio de une personne
• (2)(3)(5) France hors Mayotte, population des logements ordinaires
• (4) France hors Mayotte, population vivant en appartement dans un ménage de 4 personnes ou plus
• (6) France hors Mayotte, Guadeloupe et Guyane, population des 75 ans ou plus vivant seuls
• (7) France hors Mayotte, population des 20 ans ou plus
• Sources : (1)(3)(4) Insee, recensement de la population 2016, exploitation complémentaire
• (2)(5) Insee, recensement de la population 2016, exploitation principale
• (6) Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, Fichier localisé social et fiscal (Filosofi) 2017
• (7) Cnaf, fichier Allstat FR6 décembre 2018 ; Insee, Estimations de population 2019

En France, 5% des habitants vivent dans un logement trop petit. Cela signifie donc qu’à La Réunion, la part de la population confinée dans un logement suroccupé est deux fois plus importante qu’en France. Ceci n’est pas étonnant, cela fait des dizaines d’années que La Réunion est confrontée à une crise du logement que la France est incapable de régler. En effet, bien que ce pays appartienne au club des pays les plus riches du monde, il n’arrive pas à construire les quelques dizaines de milliers de logements nécessaires au droit des Réunionnais à un logement digne.
Rappelons que le logement est une compétence de l’État, et que les bailleurs sociaux sont désormais pour la plupart des filiales de groupes français, en particulier de la Caisse des dépôts.

Cette crise du logement a donc un impact sur le confinement. En effet, ce sont plus d’une personne sur dix qui sont condamnées à vivre en permanence dans la promiscuité depuis plus d’un mois, sans possibilité de sortir mise à part une permission d’une heure par jour et les courses pour achats dans les magasins qui sont restés ouverts.

M.M.