Logement

La Ligue des droits de l’Homme écrit à la ministre du Logement

Visite d’Emmanuelle Wargon à La Réunion

Ligue des Droits de l’Homme / 1er juillet 2021

JPEG - 48.3 ko

La LDH à la Réunion tient à vous interpeller, lors de votre séjour, sur la situation du logement à la Réunion.

L’Etat, garant du droit au logement, sait que notre île souffre de retards considérables concernant la production de logements locatifs sociaux pour répondre aux besoins des Réunionnais.

La LDH fait de l’indivisibilité des droits, une référence fondamentale de son engagement. Le combat pour les Droits de l’Homme ne peut pas faire l’impasse sur la garantie des droits les plus fondamentaux, dont le droit au logement (art 25 de la DUDH).
Nous sommes mobilisés aux côtés de la CNL et la FAP pour interpeller les collectivités et instances juridiques pour de réelles mesures d’accompagnement et de relogement, face aux drames humains auxquels sont confrontées les personnes mal logées ou sans abri.

Nous tenons une permanence hebdomadaire, le mardi, où nous conseillons, entre autres, les personnes victimes du mal logement, vers les structures concernées. Nous accompagnons la CNL dans les visites de logements insalubres ou indignes, où des familles avec enfants y habitent. La dernière, date du…, où le maire de la commune et le Procureur ont été alertés par nos soins.

Madame la Ministre, nous sollicitons de votre bienveillance afin d’interroger le Préfet, les maires, les bailleurs sociaux sur la politique en matière de constructions de logements, sur la réalité des relogements des prioritaires DALO, et sur le repérage des marchands de sommeil, encore trop nombreux dans notre département.

Il est urgent de qualifier le degré de dégradation de certains appartements, du bâtiment et des éventuels dangers auxquels les occupants sont exposés, en vue de définir les procédures administratives les plus adaptées au traitement de ces problèmes.

Au-delà de la mobilisation des bailleurs et acteurs concernés, dont la LDH et les associations partenaires se chargeront de rappeler à leurs responsabilités pour remédier à cette urgence sociale, nous vous prions de veiller à l’application des procédures engagées, et d’assurer votre soutien à nos compatriotes en situation de précarité, en leur garantissant, un logement décent.

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, en l’expression de notre haute considération.