Logement

Logement social : la CAPEB veut faire la transparence sur la formation des prix

Étude en cours

Manuel Marchal / 23 février 2019

Analysant les chiffres du BTP de 2018 à La Réunion, la CAPEB estime que « le problème principal dans la construction, c’est le logement social ». Elle est donc à l’origine d’une étude visant à faire la transparence sur la formation des prix dans la construction des logements sociaux. Une des premières conclusions est que seulement 60 % du budget est consacré à la construction. Les 40 % restants financent la conception, soit les bureaux d’étude et le foncier notamment.

JPEG - 48.3 ko

La Confédération des artisans et petites entreprises du bâtiment (CAPEB) a présenté hier un bilan de l’activité 2018 du BTP et quelques perspectives pour cette année. Pour la CAPEB, 2018 montre un redressement avec une hausse du nombre de salariés. 17338 étaient recensés par la Caisse des congés payés au 30 novembre, avec un pic de 17974, contre 16857 en le 30 novembre 2017. Le chiffre d’affaires a augmenté, entre 1,3 et 1,370 milliard d’euros y compris route en mer selon une estimation.

« L’activité a été bonne » pour Cyril Rickmounie, président de la CAPEB, malgré des difficultés à cause des délais de paiement, ce qui amène des problèmes de trésorerie avec un impact pour payer les cotisations sociales et fiscales.

Impact de la suppression de l’allocation logement accession

Ce bilan est tempéré par l’impact négatif du logement social et les effets de la suppression en 2018 de l’allocation logement accession à la propriété. En 2018, 1285 logements neufs ont été mis en chantier alors que 2435 étaient programmés. Les lignes accession à la propriété et réhabilitation ne sont pas renseignées. Sur ce point, la CAPEB pointe l’impact de la suppression de l’allocation logement accession. Son rétablissement fut un des combats de 2018, mené aux côtés de la CGTR et de la CFDT, avec le soutien de la FRBTP. Cela aboutit au rétablissement d’un dispositif temporaire qui permettra en 2019 de relancer 360 dossiers en attente sur un total de 1000. Cette suppression a causé d’importantes difficultés pour les artisans, et a eu des répercussions sur d’autres sociétés comme Bourbon Bois.

Délais trop importants

Les difficultés relevées dans le logement social sont à l’origine d’une étude conjointe Chambre de métiers-CAPEB financée par la Région Réunion. Son but est de faire la transparence sur la formation des prix dans la construction des logements sociaux. L’étude n’est pas encore finalisée. Ses premiers éléments notent d’importants délais dans la réalisation des opérations. Entre la décision et la mise en chantier, il faut compter entre 4 et 5 ans. La phase de conception consomme 40 % du budget, foncier compris. Il reste donc 60 % pour la construction, avec un prix figé deux ans avant le démarrage du chantier. La CAPEB rappelle qu’un logement social a une durée d’amortissement de 40 ans. Or, au bout de 25 ans, la rénovation doit être effectuée alors que le bailleur social n’a pas amorti son opération.

À titre de comparaison, Cyrille Rickmounie cite une opération qu’il réalise dans le secteur privé. Pour un investissement dans l’immobilier de 800.000 euros, 100.000 euros sont demandés pour la conception. La CAPEB précise que la réalisation de cette étude s’est heurtée à des blocages de la part d’acteurs.

L’organisation patronale estime que dans ce secteur, les prix fixés par les donneurs d’ordre sont trop bas. À cela s’ajoutent des délais de paiement trop longs. Ceci peut amener des entreprises en liquidation, et les chantiers mettent du temps à se terminer en raison des difficultés financières touchant les artisans.

Concentration des produits et matières premières

Conclusion : « le problème principal dans la construction, c’est le logement social », indique le président de la CAPEB, « nous nous considérons comme victimes. Le niveau de production fixé par l’État n’est pas atteint. Il n’y a pas de visibilité pour l’avenir. Avant de démarrer, on sait que l’on va perdre de l’argent ». Il liste « les appels d’offres qui sont une compétition féroce, le retard dans le démarrage des travaux, les délais de paiement anormalement longs ».

La CAPEB rappelle que les besoins en logements sont importants à La Réunion. Ils sont estimés à 170.000 par l’INSEE. Mais l’organisation patronale souligne l’impact négatif de « la concentration des produits et matières premières dans les mains de quelques-uns. La première mouture de cette étude sera fournie à l’État ».
Dans son bilan 2018, la CAPEB cite la bataille victorieuse menée avec les syndicats de salariés contre la transformation de l’OPCA en OPCO interprofessionnel ainsi que la promotion des métiers du Bâtiment. Cette dernière action a donné lieu à un concours avec des élèves du collège Sainte-Geneviève de Saint-André pour réaliser des films afin de promouvoir l’artisanat du BTP. Le but était de casser les clichés liés aux métiers de ce secteur, et de promouvoir le rôle de l’artisanat.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour.

    Il faut cesser de s’en prendre au gouvernement, concernant les problèmes de
    logements.
    La construction vit encore à l’"Age de pierre et de bois".
    Nous sommes 7 milliards de terriens, 8 dans 9 ans, avec une prévision de 9
    milliards en 2040.
    Une maison, 8000 fois plus simple à fabriquer, qu’une automobile, est vendue
    10 fois plus cher.
    C’est le résultat d’une succession artisanale de réalisations.
    La sécurité, l’isolation thermique, la protection incendie, sont traités
    incomplètement.
    Le bétonnage des villes et des campagnes, imperméabilise les sols.

    J’ai breveté un habitat : FR2999203(A1), dont la fabrication industrielle
    permet de fournir, à grande échelle, des habitats écologiques et
    économiques.

    C’est la solution qui doit permettre de sortir du marasme, d’autant que les
    prévisions démographiques annoncent une aggravation du problème.

    Recevez mes cordiales salutations.

    Willy FURTER
    19 avenue GUYNEMER
    81600 GAILLAC
    0695523072
    https://www.facebook.com/willyfurter

    Article
    Un message, un commentaire ?