Luttes sociales

22 mars : appel à la manifestation de l’intersyndicale de la fonction publique

Rendez-vous jeudi à 9 heures devant le Petit-Marché à Saint-Denis

Témoignages.re / 20 mars 2018

Hier, l’intersyndicale CFTC, CGTR, FO, FSU, Solidaires, UNSA-Territoriale, CFE-CGC, Saiper a tenu une conférence de presse pour présenter les objectifs de la journée d’action du 22 mars. Elle diffuse également un tract auprès de la population dont voici le contenu :

JPEG - 96.4 ko

Au nom d’une gestion purement comptable de réduction des déficits, la Fonction Publique est la cible privilégiée des gouvernements qui se succèdent depuis 2001. Tous se sont acharnés à réduire les moyens et les postes sans tenir compte des conséquences sur les personnels et la qualité du service rendu à la population.

Et ce n’est pas fini : après le gel des salaires, le retour du jour de carence, l’augmentation de la CSG, le gouvernement annonce un plan social pudiquement dénommé « plan de départs volontaires » à hauteur de 120 000 postes et parallèlement un recours « massif » aux emplois précaires jusqu’à la disparition progressive du statut.

La feuille de route du plan « Action Publique 2022 » est claire : il s’agit d’organiser la faillite des services publics pour pouvoir plus facilement en livrer des pans entiers au secteur privé.

Ces attaques sont d’autant plus graves à La Réunion que les services publics y sont déjà sous-dotés et sont bien souvent le dernier rempart contre l’exclusion sociale.

Parce que la Fonction publique est garante de l’intérêt général au service de la cohésion sociale, que les moyens existent pour mettre en œuvre une politique ambitieuse au service de tous, nos organisations appellent les agents des trois Fonctions publiques à se mobiliser pour :

- le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;
- l’arrêt des suppressions d’emplois, les créations statutaires partout où c’est nécessaire et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;
- un nouveau plan de titularisation des contractuels, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;
- des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;
- l’abrogation du jour de carence ;
- la défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers ;
- la défense du statut général des fonctionnaires, et des statuts particuliers

Une seule réponse à toutes ces attaques, la mobilisation !

JEUDI 22 MARS 2018 : GREVE ET MANIFESTATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE !
(Défilé Petit Marché 9h vers Préfecture)