Luttes sociales

930 millions d’euros pris aux chômeurs

Application de nouveaux critères d’indemnisation

Manuel Marchal / 31 octobre 2017

À partir du 1er novembre, les travailleurs privés d’emploi de plus de 50 ans et ceux qui enchaînent les contrats précaires connaîtront une baisse de leurs indemnisations.

JPEG - 91.5 ko
Dans le système actuel, plus d’un jeune sur deux sorti de l’école est au chômage.

Une nouvelle convention décidée sous la présidence de François Hollande sera appliquée à compter du 1er novembre. Jusqu’à présent, un travailleur de plus de 50 ans avait droit à 36 mois d’indemnisation pour perte d’emploi. À partir de demain, le seuil monte à 55 ans. Entre 50 et 55 ans, la durée maximale d’indemnisation sera comprise entre 24 et 26 mois.

Pour un même niveau de cotisation, les droits diminuent.

Même punition pour les travailleurs qui sont contraints d’enchaîner les CDD. Un travailleur verra ses indemnités baisser alors que ses cotisations restent au même niveau.

Plus généralement, France Bleu met en évidence « une baisse des allocations pour 810 000 demandeurs d’emploi, dont 70 000 qui vont particulièrement le sentir passer avec une perte de 10 à 30 % de l’allocation actuelle. Et les plus affectés, ce seront ceux qui perçoivent entre 750 et 1 300 euros ».

Au final, l’économie escomptée est de 930 millions d’euros. C’est autant d’argent pris dans la poche des victimes du système.

M.M.

_