Luttes sociales

Aggravation du chômage des jeunes

À La Réunion et dans le monde

Témoignages.re / 14 août 2010

Pour l’Organisation internationale du travail, la hausse du chômage des jeunes l’an dernier est la plus forte jamais observée depuis au moins 20 ans. En voici les principales caractéristiques :

- Entre 2007 et 2009, le chômage des jeunes s’est accru de 7,8 millions (1,1 million en 2007/2008 et 6,7 millions en 2008/2009). À titre de comparaison, au cours de la période de dix ans qui a précédé la crise actuelle (de 1996/1997 à 2006/2007), le nombre de jeunes chômeurs a augmenté, en moyenne, de 191.000 par an.

- Le taux de chômage des jeunes est passé de 11,9 à 13% entre 2007 et 2009. Entre 2008 et 2009, la hausse du taux fut d’un point de pourcentage, ce qui constitue la plus forte hausse annuelle au cours des vingt années pour lesquelles nous disposons de statistiques mondiales et inversant la tendance à la baisse des taux constatée depuis 2002.

- Entre 2008 et 2009, le nombre de jeunes chômeurs s’est accru de 9%, contre 14,6% de hausse du nombre de chômeurs adultes. En termes de taux de chômage cependant, l’impact sur la jeunesse s’est révélé plus fort que sur les adultes. Le taux a augmenté de 1 point de pourcentage pour les jeunes contre 0,5 point pour les adultes sur la période 2008/2009.

- En 2008, les jeunes représentaient 24% des travailleurs pauvres dans le monde, contre 18,1 de l’emploi mondial total.

- Les jeunes femmes éprouvent plus de difficultés que les jeunes gens à trouver du travail. En 2009, le taux de chômage des jeunes femmes se situait à 13,2% contre un taux masculin de 12,9% (un différentiel de 0,3 point de pourcentage, le même écart que celui observé en 2007).

- Les prévisions montrent que la reprise attendue devrait être plus lente chez les jeunes que chez les adultes. Les chiffres et les taux du chômage des jeunes ne devraient commencer à reculer qu’en 2011. Le BIT prévoit une augmentation continue du chômage global des jeunes à un niveau record de 81,2 millions de jeunes chômeurs avec un taux de 13,1% en 2010. L’année suivante, le nombre des jeunes chômeurs devrait redescendre à 78,5 millions pour un taux de 12,7%. En comparaison, le taux des adultes devrait avoir atteint son pic en 2009 à 4,9% puis décliner de 0,1 point de pourcentage par an en 2010 et 2011 (pour atteindre respectivement 4,8 et 4,7%).