Luttes sociales

Appel à la grève à la SEMITTEL

Les travailleurs revendiquent un rattrapage des salaires

Témoignages.re / 14 février 2017

La section syndicale CGTR de l’entreprise de transport urbain SEMITTEL a déposé un préavis de grève depuis le 20 janvier 2017 « pour exiger une vraie négociation salariale au sein de la SEMITTEL ».

JPEG - 63.2 ko

« Lors des négociations de la NAO(négociation annuel obligatoire) le président de la SEMITTEL a rejeté la proposition d’une augmentation de 200 euros revendiquée par le personnel et ne fait aucune proposition concrète et satisfaisante pour le personnel », indique la CGTR. Le syndicat rappelle que « cela représente une base de négociation et un rattrapage du salaire de base de 1 % annuel car pas d’évolution depuis plusieurs années. Sachant que le plus bas salaire est de 1200 euros avec des conditions de travail qui se dégradent dans le transport ».

« Malheureusement nous n’avons plus d’autres choix que de se mettre en grève avec tous les inconvénients pour la population », constate la CGTR qui estime que « les moyens existent pour que la direction de la SEMITTEL évite cette grève, la balle et la responsabilité sont dans le camp de la direction ».