CGTR-FAPT : équité ou favoritisme à La Poste ?

22 février

Voici le texte d’un tract de la CGTR-FAPT qui dénonce une inégalité de traitement au sein du personnel de La Poste à La Réunion.

La justice est-elle la même pour tous à La Poste de La Réunion ? Le personnel est en droit de se poser la question au vu des derniers évènements.

Combien de nos collègues se sont vus convoqués en CCP pour des potentielles erreurs dans leur travail ? Un non-respect des procédures, souvent liés à un manque d’information ou de formations appropriées ?
Et sans même parler de faute professionnelle, la mode est trop souvent, lors d’un changement de métier demandé par un agent, de proposer un poste qui soit n’est pas en rapport avec son souhait, soit trop éloigné du domicile. C’est une façon comme une autre pour La Poste de dégoûter les agents et de les pousser vers la sortie en leur faisant demander une rupture conventionnelle.

Le but de La Poste est clair, augmenter la productivité par une diminution de la masse salariale. Malheureusement, comme trop souvent, ce sont les travailleurs de la chaîne de production, les moins gradés qui sont victimes de ces pratiques de casse sociale et morale en premier lieu. Nul n’est épargné, la situation financière comme le moral des Postier.es est attaqués.

POURQUOI alors, l’histoire n’est pas la même pour tout le monde dès lors qu’il s’agit d’un ami, famille, filleul,… de la Direction Exécutive de La Réunion ?

Nous ne sommes plus au temps des colonies ni des privilèges accordés par un roi ou une reine à sa cour ! Certains faits récents relèvent du scandale.

Un jeune cadre supérieur (Directeur de secteur) muté et soutenu par la Direction Exécutive de La Réunion, a été impliqué dans un accident de la circulation dans la nuit avec un véhicule de service de La Poste, impliquant également un autre véhicule, tout en étant en état d’ébriété avec un taux d’alcoolémie dépassant largement la limite autorisée (aux yeux de la loi, certainement qualifié en délit). Que s’est-il passé ensuite ?
NI CCP, NI SANCTION !

Comme par enchantement, cette personne bénéficie d’une rupture conventionnelle ! Mais si ce n’était que cela ! Un poste lui est proposé dans une filiale du Groupe dans notre département au soleil ! Mais où va-t-on ? Des collègues de la distribution, du réseau, de la ligne bancaire, encadrant, ont perdu leur poste pour beaucoup moins que ça ! Privilèges, Favoritisme, Inéquité et n’ayons pas peur des mots, Magouilles et négociations de dessous de table !

La Poste de La Réunion ne doit pas être une colonie où un gros propriétaire terrien se sert de son personnel comme on se servait de ses esclaves et encore moins une cour où un souverain décide que telle ou telle personne ne peut bénéficier de privilèges ! La CGTR FAPT rappelle que l’abolition, a été décrétée le 27 avril 1848 et, est prononcée officiellement le 20 Désamb de la même année à La Réunion.

A la Une de l’actu

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?