Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Social > Luttes sociales

Retraites : la politique d’austérité du gouvernement appauvrit La Réunion

Projet de suppression de la surrémunération des retraites dans la fonction publique à partir de 2028

vendredi 10 mai 2024, par Manuel Marchal


Ce 8 mai, des syndicats ont organisé une rencontre à la salle Candin à Saint-Denis. De nombreux partipants étaient au rendez-vous. Ils protestent contre le projet de supprimer la surrémunération des retraités de la fonction publique. Ce dispositif spécifique aux anciennes colonies intégrées dans la République est maintenu en Kanaky, en Polynésie et à Saint-Pierre et Miquelon, il risque de ne plus exister partout ailleurs y compris à La Réunion à partir de 2018 si l’amendement du gouvernement au projet de loi de finances 2024 est accepté.


A La Réunion, les anciens agents des fonctions publique hospitalière et d’État continuent à percevoir une surrémunération pendant leur retraite. Appelé Indemnité temporaire de retraite (ITR), ce dispositif pourrait ne plus s’appliquer à compter de 2028 selon un amendement du gouvernement glissé dans le projet de loi de finances pour 2024.

Les syndicats CGTR, FSU, UNSA, CFE-CGC, Solidaires, et SAIPER organisaient ce 8 mai à la salle Candin à Saint-Denis une rencontre suivie par un nombreux public. L’objectif est de s’organiser pour demander au gouvernement de retirer son projet.

Pour les syndicats, c’est l’appauvrissement des retraités. Une baisse des pensions de 44 % est à attendre de sources syndicales. Ils dénoncent également une rupture d’égalité entre les fonctionnaires retraités de La Réunion et ceux d’autres pays où l’ITR sera maintenu. Ce sera le cas en Kanaky, Polynésie et Saint-Pierre et Miquelon.

Lancée en 2008, la remise en cause de l’ITR avait d’abord pour but de lutter contre les abus. Des fonctionnaires retraités vivant en France déclaraient leur domicile à La Réunion pour toucher cette prime. Désormais, ce ne sont plus les potentiels fraudeurs qui sont visés, mais tous les retraités.
C’est une nouvelle illustration de la politique d’austérité du gouvernement. Les cadeaux fiscaux pour les plus riches et la guerre menée en Ukraine ont un coût, les économies se font sur le dos des Réunionnais.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Messages

  • les choses vont elles changées ??
    Depuis ,plusieurs années ,il a été mis en place , un plafond sur l’ITR des nouveaux retraites Ce plafond diminue d’année en année, pour disparaître en 2028 . ce n’est pas nouveau.
    Ce dispositif ne s’applique pas à ceux qui ont pris leurs retraites avant la parution du décret, .le ministre concerné était Fillon.
    Pour eux , l’ITR est seulement gelé.
    De plus pour bénéficier de cet ITR ,les retraités doivent avoir exercé un certain temps à La Réunion . 15 ou 17 ans , je ne sais plus exactement.
    Enfin depuis 2 ans ,le service des retraites de la fonction publique, pour La Réunion , basé ,désormais à Rennes ; demande un dossier important ( imprimé à remplir , déclaration, justificatif de domicile...) , pour chaque personne concernée.


Facebook Twitter Linkedin Google plus