Luttes sociales

CGTR Spektak et Collectif « Occupation Réunion 2021 » vont porter l’action dans les régions

Fin de l’occupation de la Fabrik

Témoignages.re / 29 mars 2021

La CGTR-Spektak explique les raisons qui amènent à la fin de l’occupation de « La Fabrik » au bout de deux semaines : « la CGTR Spektak et le Collectif « Occupation Réunion 2021 » ont pris la décision unanimement de mettre fin à l’occupation du Centre Dramatique National de l’Océan Indien, pour entamer une itinérance dans les lieux de cultures des autres micros-régions de l’île ».

JPEG - 97.8 ko

La CGTR - Spektak tient à remercier chaleureusement les 390 visiteurs qui se sont déplacés pour nous rencontrer dans le cadre de notre occupation de « La Fabrik » à Saint - Denis. Nous remercions aussi les 326 personnes qui ont signé à ce jour notre pétition de soutien en ligne qui expose nos revendications nationales mais aussi locales : http://chng.it/JYddKfNRNQ

Cette résidence sur le site de La Fabrik, nous a aussi permis de recueillir un nombre important de vos témoignages, propositions, rêves et utopies. Ce « Bureau des Amours », plébiscité par les acteurs de la Culture, démontre le bien fondé de notre action, la récolte à point nommé des doléances diverses et variées dans le secteur et même au-delà. Nous continuons encore et encore afin de recueillir le maximum de donnés sur « ce qui va » mais également sur « ce qui ne va pas » afin de trouver des axes d’amélioration et de progrès dans nos propositions.

Cependant après deux semaines passées dans ce théâtre national dionysien, notre « Bureau des Amours », ressent le besoin de se déplacer pour aller à la rencontre de nouveaux paysages pour s’enrichir de nouvelles problématiques de terrain. Ainsi la CGTR Spektak et le Collectif « Occupation Réunion 2021 » ont pris la décision unanimement de mettre fin à l’occupation du Centre Dramatique National de l’Océan Indien, pour entamer une itinérance dans les lieux de cultures des autres micros-régions de l’île.

Cette décision de se déplacer est aussi le fruit d’une relation qui se dégradait avec la direction du CDNOI. Celle-ci n’arrêtait pas de nous provoquer verbalement, prétextant le non-respect des gestes barrières et pire encore, accusant la CGTR Spektak et le collectif d’occasionner un danger grave et imminent pour leur personnel. Nous réfutons ces accusations en bloc, vous trouverez ci-joint le protocole d’occupation que nous respections à la lettre, celui-ci a été énoncé à notre entrée sur le site puis remis officiellement par écrit à la direction le 19 mars 2021.

Nous vous communiquerons dans les jours à venir le nouvel emplacement de notre « Bureau des Amours » qui vous attendra les bras ouverts pour continuer à dialoguer, re-penser notre culture et notre société réunionnaise, pour plus de solidarité, d’équité et de partage des richesses.

Le bureau de la Section Syndicale Spektak de la CGTR