Luttes sociales

CGTR Spektak : les travailleurs du spectacle vivant réunionnais pour l’égalité réelle

Témoignages.re / 17 août 2020

JPEG - 90.6 ko

Nous, travailleurs du spectacle vivant réunionnais, nous aspirons désormais à l’égalité réelle.
La représentativité des Outre-Mer sur les plateaux de théâtre, sur les scènes musicales, dans l’audiovisuel, dans le secteur du livre etc, est quasi inexistante.
Le rôle du ministère des Outre-Mer est de faire connaître nos territoires, de mettre en valeur la richesse artistique à travers des actions d’accompagnement, d’incitation, de découverte de nos régions, de notre culture et de nos œuvres.
Force est de constater que les projets structurants pour les Outre-Mer ces dernières années ont été abandonnés : TARMAC, Cité des Outre-Mer, Agence de promotion et de diffusion des cultures d’outre-mer, disparition prochaine de France Ô… Que reste-t-il Monsieur le Ministre ?

Nous souhaitons que vous engagiez un vrai dialogue avec les Ministères de la Culture et du Travail, une coordination efficace et concertée de l’action conjointe de ces ministères en faveur d’une politique engagée pour la création Outre-Mer.
Nous craignons que l’actuelle indifférence envers nos territoires ultramarins continue de s’accroître jusqu’à nous priver complètement de toute visibilité.

Nous souhaitons travailler avec vous à une réflexion sur la mise en réseau, la promotion de nos œuvres, l’accompagnement des artistes, les politiques d’incitation auprès des structures hexagonales et internationales.

L’insularité, couplée à l’exiguïté de notre territoire et la faible capacité de diffusion des œuvres réunionnaises ne nous permettent pas d’être sur un pied d’égalité avec les travailleurs du spectacle hexagonaux.

Ainsi nous revendiquons avec force et ce depuis un certain nombre d’années :
- L’adaptation du régime spécifique des annexes VIII et X de l’assurance chômage aux réalités locales
- La réouverture d’une antenne Pôle Emploi Spectacle à La Réunion
- L’amélioration et le renforcement financier des dispositifs d’aide à la mobilité des artistes (FEAC…)

Monsieur le Ministre, dans votre programme officiel vous avez fait le choix de ne pas rencontrer les artistes réunionnais alors que ce sont eux qui permettent aux théâtres d’ouvrir leurs portes, aux festivals de se monter, aux salles de concert de programmer, aux librairies de vendre des livres, aux galeries et musées d’exposer, aux films de se réaliser etc, à toute une filière d’exister, à notre culture riche et multiple de rayonner. In sièl san zétwal i anons la pli

Nous sommes prêts à une rencontre avec vous.

Section Spektak de la Confédération Générale du Travail de la Réunion