Luttes sociales

Chômage : « un taux important et pas acceptable pour nos concitoyens »

Prise de fonction de Jacques Billant, préfet de La Réunion

Manuel Marchal / 18 juin 2019

Le nouveau préfet de La Réunion a rappelé que la politique de l’emploi est une priorité de l’action de l’État à La Réunion, ainsi que le maintien d’emplois aidés pour notre île.

JPEG - 72.4 ko
Plus de la moitié des jeunes au chômage : conséquence de politique inadaptées.

Lors d’une rencontre avec les journalistes hier, Jacques Billant, nouveau préfet de La Réunion a souligné que l’ambition est de « tout faire pour répondre aux exigences fortes et légitimes exprimées par nos concitoyens vis-à-vis de l’État ». Ceci passe donc par plusieurs dossiers prioritaires à commencer par la lutte contre l’insécurité, notamment routière.

Une forte insécurité rencontrée par la population est celle de l’emploi. La Réunion a en effet un taux de chômage de 24 %, selon l’enquête emploi de l’INSEE pour l’année 2018.
Une des réponses de l’État est le maintien de contrats aidés pour La Réunion.
« 24 % est un taux important et pas acceptable pour nos concitoyens », a signalé le représentant de l’État.

Ce chômage de masse est une des raisons des nombreuses manifestations organisées depuis l’importation à La Réunion du mouvement des gilets jaunes. Aussi une des priorités sera l’application du Plan de lutte contre la pauvreté initié par le gouvernement. Ce plan est « une des réponses à la crise des gilets jaunes », a indiqué Jacques Billant.