Luttes sociales

COSPAR : appel à la grève et à la manifestation maintenus

Toujours pas de réponses concrètes aux 62 revendications

Témoignages.re / 9 mars 2009

Le COSPAR maintient son appel à la grève et à la manifestation pour le mardi 10 mars 2009. « Le gouvernement ne nous a pas donné de réponses satisfaisantes sur les 62 demandes de notre plateforme revendicative. Nous continuons donc notre action » a commenté Ivan Hoareau, porte-parole du collectif dimanche après-midi à l’issue d’une rencontre avec le préfet Pierre Henri Maccioni.

Les discussions doivent se poursuivre aujourd’hui entre le COSPAR et les représentants des bailleurs sociaux, de la grande distribution et du patronat. Pour accélérer leur issue, le COSPAR appelle demain à une grande journée d’action.
Hier à 17 heures 15, une commission du collectif, conduite par Jean-Hugues Ratenon, a entamé le dialogue avec les représentants de la grande distribution. « Nous venons avec une liste de produits susceptibles de faire l’objet d’une baisse des prix. Nous sommes entre personnes responsables, il n’y a pas de raison pour que nous ne trouvions pas de solution » a noté en début de réunion Pascal Thiaw Kine, président de la CGPME et dirigeant de certains magasins Leclerc. Le COSPAR réclame une baisse de 20% sur 500 produits de consommation courante.
« Nous voulions des réponses claires concernant, notamment, une hausse de 200 euros des bas salaires et retraites, des minima sociaux et des bourses. Nous n’avons obtenu qu’un début de réponse, insatisfaisante, sur les salaires et les autres points n’ont même pas été évoqués » constate Ivan Hoareau. « Nous voulions que le préfet annonce aujourd’hui le montant des baisses sur le prix de la bouteille de gaz (le collectif demande 5 euros de diminution – ndlr) et des carburants. Il n’a pas voulu le faire » proteste-t-il encore (ces annonces pourraient avoir lieu lundi – ndlr).
« Globalement sur les 62 points de notre plateforme revendicative, nous n’avons obtenu aucune réponse satisfaisante. Nous ne pouvons que maintenir l’appel à la grève générale et à la manifestation pour mardi » poursuit le dirigeant syndical.
Seul signe de possible avancée du dossier, le début des discussions avec les représentants de la grande distribution. Ces derniers avaient annoncé samedi qu’ils boycotteraient les négociations tant que les opérations coups de poing ne cesseraient pas dans les magasins. Ils ont finalement accepté de retourner négocier ce dimanche après-midi. Cela alors que le collectif contre la vie chère a poursuivi ses actions de fermeture dimanche matin aux Carrefour de Sainte-Clotilde et de Sainte-Suzanne ainsi qu’au Jumbo Score de Sainte-Marie et du Port entre autres

Par ailleurs, les discussions entre le collectif et les bailleurs sociaux ont débouché, samedi soir, sur un pré-accord portant sur un gel des loyers au 31 décembre 2008 avec remboursement aux locataires des éventuelles hausses appliquées au 1er janvier 2009.


Gélita Hoarau reçue par le COSPAR

Hier, avant son départ pour Paris où elle doit participer au débat parlementaire sur la loi pour le développement de l’Outre-mer (LODEOM) à partir de demain.
La sénatrice a expliqué l’ampleur de la bataille autour de ce texte, étant donné les insuffisances du projet de loi. Elle a annoncé au COSPAR qu’elle va défendre des amendements pour améliorer fortement ce projet de loi.
Gélita Hoarau a également fait part de son soutien total au COSPAR. Elle s’est félicitée de la mobilisation des Réunionnais autour du COSPAR et de sa plateforme revendicative, mobilisation qui doit s’amplifier aussi bien pour faire aboutir des mesures d’urgence notamment pour les plus démunis, et pour apporter une réponse à la crise structurelle afin de placer La Réunion sur le chemin du développement durable.
La sénatrice a ensuite longuement répondu aux questions posées par les représentants des organisations du COSPAR, avant que partir pour l’aéroport sous les applaudissements du COSPAR.