Luttes sociales

De nouvelles mobilisations du peuple réunionnais contre le système néo-colonial

Gilets Jaunes péi, Attac Réunion, ADÉFAR…

LB / 17 décembre 2018

Ce week-end a été marqué par plusieurs actions militantes organisées par des forces vives réunionnaises dans le pays pour dénoncer les graves injustices et stupidités sociales, environnementales mais aussi institutionnelles appliquées par le pouvoir parisien au détriment de notre peuple. Nous citerons trois exemples de ces mobilisations, qui se situent dans la continuité des manifestations organisées depuis le 17 novembre dernier par les Gilets Jaunes de La Réunion et elles se sont déroulées à Saint-Paul.

JPEG - 106.6 ko
« L’action de désobéissance civile » menée samedi matin devant la banque du Crédit Agricole à Saint-Paul par le mouvement Attac Réunion.

Nous parlerons tout d’abord de la belle « action de désobéissance civile » menée samedi matin devant la banque du Crédit Agricole par le mouvement Attac Réunion, présidé par Didier Bourse, pour dénoncer le poids du monde de la finance sur les dégâts environnementaux. Avec des tracts et des affiches, une vingtaine de militants ont alerté leurs compatriotes sur le fait que « la nécessaire transition écologique ne peut se faire sans justice sociale et justice fiscale ».

Ensuite, nous citerons la rencontre organisée en fin de matinée par un groupe de Gilets Jaunes devant la Grotte des Premiers Réunionnais pour inviter la population à soutenir la pétition massive en faveur du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne). En effet, cette réforme institutionnelle est demandée au pouvoir en place afin que soit respecté « le vrai droit de vote » des citoyens, « celui qui donne le pouvoir au peuple, et non celui qui permet uniquement d’élire des politiciens qui trahissent leurs promesses une fois élus sans que nous ne puissions rien faire ».

JPEG - 113.5 ko
Le début de la rencontre organisée samedi en fin de matinée par un groupe de Gilets Jaunes devant la Grotte des Premiers Réunionnais en faveur du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne).

Enfin, évoquons cette nouvelle étape de la longue marche de 150 km lancée le 5 décembre dernier depuis La Plaine des Palmistes par l’ADÉFAR (Association de Défense des Agriculteurs de La Réunion) pour rejoindre la Place des Droits de l’Homme à Saint-Denis (mercredi ou jeudi prochain) en passant par Saint-Pierre, Saint-Paul, Le Port. Lors de la pause saint-pauloise ce dimanche devant la Grotte des Premiers Réunionnais, des échanges chaleureux ont eu lieu entre les 4 marcheurs (Richemont Hoareau et Daniel Bègue de Sainte-Anne, Arnaud Babillon de Saint-Denis et Annie-Claude Abriska de Saint-Pierre) et leurs sympathisants, solidaires de ce combat pour une agriculture bio.

Bien sûr, des militants du Parti Communiste Réunionnais sont venus exprimer leur soutien à ces actions de la société civile réunionnaise pour une vie meilleure dans notre pays et pour en finir avec la barbarie du néo-colonialisme capitaliste. Et si vous voulez en savoir plus sur les prochaines étapes de la marche « pour la dignité et la vie saine », vous pouvez contacter la responsable de l’ADÉFAR (Annie-Claude Abriska) au 0693 92 68 92).

L.B.