Luttes sociales

Evelyne Corbière : placer l’intérêt et la sécurité de l’enfant au-dessus de tout

9e Congrès de l’UFR : rapport de la secrétaire générale

Manuel Marchal / 8 avril 2019

La secrétaire générale de l’UFR a évoqué les actions menées au quotidien par son organisation, notamment dans l’accompagnement des femmes victimes de violences.

JPEG - 56.4 ko

La secrétaire générale de l’UFR est revenue sur les actions menées dans le cadre du 60e anniversaire de son organisation. Ce fut notamment l’organisation du Fetival de cinéma « Le Temps des femmes ». C’était le premier festival composé de films liés à des problématiques touchant les droits des femmes.
L’UFR prépare actuellement une exposition de 60 visages de femme, représentant les portraits de 60 femmes engagées.

Evelyne Corbière revient aussi sur l’action quotidienne que mène l’UFR « avec très peu de moyens ».
« Chaque jour, nous recevons une à deux demandes d’aide. Depuis le drame de la Rivière des Galets (un père qui a tué trois de ses enfants – NDLR), les appels se sont multipliés. Nous avons été bouleversés par cet assassinat, cette maman est venue nous demander de l’aide. Nous témoignons de son courage, sa force. Nous partageons son combat pour qu’elle retrouve un foyer ».

L’UFR organise également des cercles de parole qui permettent à des femmes de s’exprimer.
Elle aide les femmes victimes de conjoints violents qui subissent une violence économique. Evelyne Corbière rappelle qu’une fois que la justice a rendu sa décision, la procédure pour déterminer la responsabilité de la garde des enfants réserve des retournements de situation. « Des mères sont contraintes de laisser leurs enfants dans les mains des persécuteurs. La femme reste coupable de sa fuite, elle est responsable du maintien du lien entre les enfants et leur père, le harcellement perdure. Un conjoint violent peut-il être un parent inoffensif ? ».
L’UFR milite pour que l’intérêt et la sécurité de l’enfant soit au-dessus de tout, et invite à rejoindre la marche qui sera organisée samedi prochain au Port.

M.M.