Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Social > Luttes sociales

Grand succès de l’unité syndicale contre la retraite à 64 ans

Plusieurs milliers de personnes à Saint-Denis et à Saint-Pierre

vendredi 20 janvier 2023, par Manuel Marchal


Malgré la période de vacances et les fortes pluies de la veille et du début de matinée, plusieurs milliers de personnes ont répondu ce 19 janvier à l’appel d’une large intersyndicale contre la retraite à 64 ans et contre l’allongement à 43 ans dès 2027 de la durée de cotisation nécessaire pour une retraite pleine. Le succès des manifestations de Saint-Denis et de Saint-Pierre est un succès de l’unité syndicale. Il souligne la détermination à La Réunion de lutter contre un projet qui vise à accentuer les inégalités et appauvrir les travailleurs.


Ce 19 janvier avait lieu une journée d’action contre la retraite à 64 ans. Elle avait lieu à La Réunion à l’appel d’une large intersyndicale : la CGTR, la FSU, FO, l’UNSA, SOLIDAIRES, la CFDT, le SAIPER-UDAS, la CFTC, la CFE-CGC, la Fédération générale des retraités de la fonction publique, l’UNEF et ATTAC. Cela faisait des années qu’un nombre aussi important de syndicat n’avait pas fait cause commune. Ce fut un succès aussi bien à Saint-Denis qu’à Saint-Pierre, avec rien que dans la capitale environ 3000 personnes auxquelles s’ajoutent les nombreux participants dans la grande ville du Sud. En pleine période de vacances scolaires, le défi d’une première mobilisation réussie a été relevé, malgré la proximité d’une tempête tropicale responsable durant la nuit et le début de matinée de fortes pluies : les trois quarts de La Réunion étaient en vigilance orange fortes pluies-orages avec des difficultés de circulation à la clé. Le ciel était-il du côté des syndicats ? Une accalmie est survenue alors que les participants convergeaient vers les lieux de rendez-vous : Petit Marché à Saint-Denis et mairie de Saint-Pierre. Les objectifs des défilés étaient les suivants : la préfecture à Saint-Denis et la sous-préfecture à Saint-Pierre.

Large rassemblement

« 62 ans c’est déjà trop » était le mot d’ordre de la banderole de l’intersyndicale à Saint-Denis. Il a largement rassemblé. Aux côtés des syndicats, Huguette Bello, présidente de Région, a participé au défilé, ainsi que Patrick Lebreton, 1er vice-président de la collectivité, et les députés NUPES Philippe Naillet, Karine Lebon, Emmeline Kerbidy, Jean-Hugues Ratenon et Frédéric Maillot. À Saint-Pierre, le député NUPES Perceval Gaillard était aux côtés des manifestants, ainsi que Jean-Michel Moutama, président de la CGPER.
Des militants du Parti communiste réunionnais étaient présents ce 19 janvier dans les deux défilés. Lors de son dernier Comité central, le 14 janvier, le PCR avait fait part de son soutien à l’action des syndicats.
À Saint-Denis, étaient notamment représentées les Sections PCR de Saint-Denis, Sainte-Suzanne, Le Port, Le Tampon et Saint-Louis. Denis Irouva du Tampon était un des doyens de la manifestation. À 92 ans, il est une mémoire des luttes du peuple réunionnais. À noter également la présence de Maurice Gironcel, président de la CINOR, de Julie Pontalba, adjointe au maire de Saint-Denis, d’Isabelle Érudel, conseillère départementale du Port et de François Valéama, candidat du PCR aux législatives 2022.
À Saint-Pierre, la Section communiste de la capitale du Sud a tenu à être aux côtés des travailleurs en lutte contre le projet gouvernemental de retraite à 64 ans.

Deux millions de manifestants en France selon la CGT

Le succès des manifestations de Saint-Denis et de Saint-Pierre est un succès de l’unité syndicale. Il souligne la détermination à La Réunion de lutter contre un projet qui vise à accentuer les inégalités et appauvrir les travailleurs. Pour nombre d’observateurs, le défilé de Saint-Denis était un des plus importants de ces dernières années. Or il y a eu lieu durant les vacances scolaires, avec de fortes pluies dans les heures qui précédaient. Ces conditions étaient loin d’être idéales, elles n’ont pas empêché un grand succès.
En France, ce sont deux millions de personnes qui ont défilé hier selon la CGT. La mobilisation contre la retraite à 64 ans démarre donc très fort. C’est la prise de conscience que seul un rapport de forces en faveur des syndicats poussera le gouvernement à faire marche arrière et à retirer un projet qui favorise la haute finance au détriment du droit des travailleurs à vivre dignement pendant et après leur vie active.
Rappelons qu’en 2009, ce sont des défilés organisés par le COSPAR rassemblant plusieurs milliers de personnes qui ont obligé l’État et le patronat à négocier avec les représentants des syndicats, des partis et des associations pour augmenter les salaires et baisser les prix.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Messages

  • Si cela suffit à faire croire que c’est une réussite tant mieux.

    Le gamin à l’Elysée reste droit dans ses bottes "On ne peut pas faire comme s’il n’y avait pas eu d’élection il y a quelques mois"

    Il n’a pas tort ceux qui manifestent, hier nombre d’entre eux ont voté pour ce gamin à l’Elysée à la présidentielle d’avril 2022. De qui se fout-on ? Ces grévistes détonnent par leur action ...

    Ainsi soit-il !

  • Traiter le président de la république anonymement de gamin , alors qu’il a déjà fait un premier mandat et qu’il a été réélu pour un deuxième mandat c’est scandaleux .

    Le président de la république est le chef de l’Etat et le premier magistrat de notre pays , le garant de nos institutions . C’est lui qui nous représente dans le monde et défend de son mieux nos intérêts . Nous luis devons le respect et l’honorer selon son rang .

    En le traitant de gamin , vous vous déshonorez et méritez d’être sanctionné par les lois pénales qui protègent nos institutions.

    La France est une grande démocratie admirée dans le monde entier et ceux qui ont donné leur voix à monsieur Emanuel Macron pour lui permettre d’accéder aux responsabilités suprêmes n’ont fait que leur devoir . Ceux qui ont failli à leur devoir ce sont ceux qui ne sont pas allés voter, et non ceux qui ont choisi monsieur Macron Comme président .

    Certes il est encore jeune , comme John Kennedy l’était lorsqu’il a été élu président des USA ,mais c’est un homme très brillant et très compétent dont la valeur est reconnue mondialement .

    Je n’approuve pas tout ce qu’il fait et tout ce qu’il propose notamment pour la réforme des retraites et le partage du temps de travail, mais je le respecte et je lui tire mon chapeau . Dans le contexte actuel de guerre et de crise économique internationale, nous avons de la chance de l’avoir comme président de la république .

    Sauf modification de notre loi constitutionnelle il ne pourra plus briguer un autre mandat , mais le peuple pourra toujours corriger ses choix s’il s’avèrent qu’ils sont mauvais pour notre pays , mais pour l’instant gardons nous de l’insulter s’il vous plait. Le respect de notre démocratie nous oblige à respecter nos élus quels qu’ils soient lorsqu’ils agissent dans le cadre de leurs fonction et nous recommande l’indulgence pour leur erreurs de jeunesse . Mais il faut le reconnaitre, dans le cas de monsieur Macron la valeur n’a pas attendu le nombre des années .

    Vous devriez présenter vos excuses pour cette façon de traiter le premier d’entre nous .

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus