Luttes sociales

Grève au Gol et à Bois-Rouge

Centrales thermiques

Témoignages.re / 1er décembre 2009

À partir de demain, les travailleurs des centrales thermiques sont en grève. Dans une lettre adressée au préfet que nous reproduisons ci-après, ils expliquent l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations avec les propriétaires des centrales, ceux qui vendent à EDF l’électricité produite avec la bagasse cédée par les planteurs.

« Suite aux assemblées générales du personnel, les sections syndicales CGTR des sites de CTBR et du Gol ont décidé la reconduction des préavis de grève de la journée du mercredi 02 décembre 2009 sur les sites de CTBR et CTG.
Nous entrerons en grève dès ce mercredi 02 décembre 2009 à 5h45 avec une reconduction dés le jeudi 03 décembre 2009 au jeudi 10 décembre 2009.
Jusqu’à maintenant nous avons fait preuve d’indulgence et tenté de privilégier le dialogue social, si nous sommes arrivés à ces extrêmes, les raisons incombent aux stratégies de la direction de ces sites à n’y apporter de vraies avancées. En effet, malgré nos différents courriers du 11 mai 2009 et du 26 septembre 2009, les directions respectives de ces sites n’ont tenu à aucun moment compte des faits de discriminations et de différences traitements qui s’amplifiaient entre les salariés de la Guadeloupe et de la Réunion relevant pourtant d’une même gouvernance.

Tout comme nos interventions au travers d’une rencontre avec la direction de la SIDEC sur les obligations de l’employeur qui ont été volontairement bafouées sur ces sites concernant des passifs sur la régularisation des budgets de fonctionnement et des activités sociales des comités d’entreprise, des participations obligatoires ainsi que de la reconnaissance d’une UES dans le cadre d’un accord d’entreprise unique.
Soucieux du retard pris dans le cadre de la campagne sucrière et afin de ne pas encore plus pénaliser le bon fonctionnement de celle ci, dans le cadre de nos modalités d’actions, nous assurerons les fournitures habituelles de vapeur des sucreries. Cependant, nous vous informons que nous avons produit dans le cadre de ces préavis des modalités de baisse de charge de production d’électricité de 40 MW pour les 2 sites.
Pour éviter des "errements" sur des réquisitions qui s’avéraient abusives, nous vous informons que nous prendrons toutes les mesures nécessaires cette fois ci pour faire respecter notre droit de grève.

Ce samedi 28 novembre 2009 à 14 heures, nous avons entamé une réunion de négociation avec la direction qui n’a abouti à strictement rien.

A ce stade de la négociation où aucune réponse concrète n’est formulée par la direction, nous réclamons une médiation en présence d’un représentant de l’Etat et du directeur départemental du travail. »