Luttes sociales

Grève mardi pour dénoncer le « Ségur de la Santé »

À l’appel de l’Intersyndicale FSU, CGTR, FO, SOLIDAIRES, SAIPER

Témoignages.re / 13 juin 2020

Manifestation mardi à 10 heures devant la préfecture à l’appel de l’Intersyndicale FSU, CGTR, FO, SOLIDAIRES, SAIPER pour dénoncer le « Ségur de la Santé » qualifié d’être « une imposture ». Un communiqué de la FSU précise les revendications des personnels de santé.

JPEG - 56 ko

La gestion de la crise sanitaire a entièrement reposé sur l’engagement des agents publics. L’hôpital a été en première ligne pour faire face à la pandémie, Comme tous les services publics, il souffre des logiques austéritaires, du désengagement de l’État, de la précarisation des emplois, de la compression des effectifs, du manque de moyens dénoncés depuis des années. La crise sanitaire n’a fait qu’en révéler toute l’ampleur.
Le « Ségur de la Santé » s’avère déjà être une imposture qui ne conduira à aucune amélioration ni pour les personnels, ni pour l’accès aux soins.
Ainsi, loin de tirer les leçons d’une crise qui n’est même pas endiguée par ailleurs, le gouvernement poursuit dans la même logique ultra-libérale contre l’ensemble des services publics. Les suppressions de postes et de lits sont toujours d’actualité, la recherche publique sous-dotée, le dialogue social affaibli, les statuts menacés…
Au fond, rien ne changera sans là mobilisation de toutes et tous.

Pour que le « jour d’après » soit celui :
de l’abrogation de la Loi de « transformation » de la Fonction Publique,
de l’arrêt du recours à l’emploi précaire,
des créations d’emplois statutaires à la hauteur des besoins,
d’une revalorisation salariale qui passe par l’indiciaire,
de la justice sociale et fiscale,

La FSU, avec l’Intersyndicale FSU, FO, CGTR, Solidaires, Saiper, appelle à défendre les services publics en soutenant les personnels hospitaliers à l’occasion de la journée nationale d’action du 16 juin.