Luttes sociales

Hausse du chômage de longue durée et toujours plus de 183.000 Réunionnais inscrits à Pôle emploi

Publication des statistiques trimestrielles de Pôle emploi

Manuel Marchal / 26 juillet 2019

Sur 12 mois, la stagnation du nombre de demandeurs d’emploi à un niveau exceptionnellement élevé apparaît comme une exception au regard des baisses enregistrées en France, en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique. De plus, le nombre de travailleurs au chômage de longue durée a augmenté de plus de 7.500 personnes en un an. L’urgence d’un projet réunionnais alternatif à l’échec de la politique de l’emploi menée à Paris se manifeste de plus en plus.

JPEG - 48.3 ko

Pôle emploi et la DIRECCTE ont diffusé hier les chiffres du chômage du deuxième trimestre 2019. Ces statistiques font apparaître une baisse plus importante en France, aux Antilles et en Guyane qu’à La Réunion où le nombre d’inscrit reste supérieur à 183.000. Notre île compte à elle seule plus de demandeurs d’emploi que les trois départements d’Amérique.
Pôle emploi et la DIRECCTE annoncent qu’en moyenne au cours du second trimestre 2019, 183.260 travailleurs réunionnais étaient officiellement à la recherche d’un emploi, nombre en baisse de 480 personnes ces trois derniers mois, mais stable sur un an. Ceci relativise la diminution observée dans la catégorie A prise en référence, car comprenant les travailleurs totalement privés d’emploi. Cette baisse est de -0,8 % sur un an, mais elle est moins importante qu’en France où elle est de -1,9 %, ainsi que dans les DOM d’Amérique : -3,6 % en Guadeloupe, -2,5 % en Guyane et -5,9 % en Martinique.

Chômage de longue durée en hausse

La tendance la plus inquiétante est celle du chômage de longue durée. Le nombre de « demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi » inscrit depuis plus d’un an était en moyenne au dernier trimestre de 100.750 contre 93.160 un an plus tôt.
Ceci indique donc que la politique de l’emploi mise en œuvre par ce gouvernement donne des résultats contrastés. Pour La Réunion, c’est là où ces mesures sont les moins efficaces. Elles n’arrivent pas à enrayer la progression du chômage de longue durée, tandis que le nombre total de Réunionnais inscrit à Pôle emploi est stabilisé à un niveau exceptionnellement élevé.

Pour un projet réunionnais

Ces chiffres sont la confirmation supplémentaire de l’incapacité du cadre actuel à traiter le problème numéro un à La Réunion : le manque d’emploi. Ils rappellent l’importance pour les forces vives de notre île de se retrouver pour travailler ensemble sur un projet dont un objectif à terme doit être le plein emploi des Réunionnais à La Réunion. La Conférence territoriale élargie peut être le lieu de l’élaboration de ce projet. La perspective de la venue du président de la République dans à peine trois mois souligne l’importance d’agir rapidement.

M.M.