Luttes sociales

Images de l’action de la CGTR pour un 20 décembre férié et chômé

Pour une autre société à La Réunion

Manuel Marchal / 21 décembre 2017



La date du 20 décembre est donc le résultat d’un combat victorieux du mouvement social à La Réunion. Elle constitue un jour férié, ce qui doit donc permettre aux travailleurs de se reposer. Mais les intérêts du commerce font que de nombreux salariés ne peuvent bénéficier de cette conquête sociale. C’est ce que rappelle la forte affluence dans le centre commercial de la ZAC Canabady ce 20 décembre 2018.

La CGTR-Sud et la CGTR-commerce ont donc mené hier une action pour rappeler ce droit au repos. Elle a commencé par une distribution de tracts au rond-point à l’entrée de la zone commerciale. La distribution s’est poursuivie devant Decathlon, pour rappeler que dans cette entreprise, le respect du droit du travail est un difficile combat.

Au-delà de cette action, Max Banon et Ary Caro, dirigeants de la CGTR-Sud et de la CGTR-Commerce, veulent inscrire cette mobilisation dans le temps. Tous les 20 décembre, cette action se reproduira au rond-point de la ZAC Canabady. En effet, rappelle Max Banon, ce 20 décembre doit être un jour durant lequel il est important de réfléchir à la société dans laquelle les Réunionnais veulent vivre. D’où l’annonce de la création d’un Collectif pour concilier ce travail de mémoire et de réflexion sur l’avenir.