Luttes sociales

Kolektif 9 Oktob : « solidaires et actifs jusqu’à la victoire ! »

Blocage de La Réunion

Témoignages.re / 19 novembre 2018

Dans un communiqué diffusé hier, le Kolektif 9 Oktob rappelle ses propositions et souligne l’importance de rester solidaires jusqu’à la satisfaction des revendications.

JPEG - 104.9 ko

« Ce samedi 17 novembre toute la population réunionnaise s’est mobilisée. C’est dans une ambiance chaleureuse et solidaire que toute l’économie de notre île a été bloqué. Les membres du Kolektif 9 Oktob étaient présents sur tous les blocages du Sud en solidarité avec les autres citoyens. Car nous aussi nous nous battons contre la vie chère et pour l’emploi, depuis notre création suite à la manifestation intersyndicale du 9 octobre.
La mobilisation était très forte ce samedi et tout le monde a joué le jeu en ne prenant pas la route, les magasins ont été forcé de fermer : c’est ça le rapport de force ! On l’obtient grâce à l’union et à la solidarité. Ce 17 novembre, chacun a pris ses responsabilités pour se battre pour notre avenir à tous !
Nous avons soutenu le 17, nous sommes encore solidaires le 18 et resterons solidaires et actifs jusqu’à la victoire ! Notre kolektif s’inscrit dans la durée : nous continuerons d’exister et de nous battre sans violence tant que les réunionnais n’auront pas obtenu des conditions de vie dignes. Mais pour gagner il faut comme le 17 novembre être solidaires et nombreux ! Notre kolektif a vocation à rassembler tous les citoyens qui souhaitent défendre les droits acquis, en gagner de nouveaux et prendre en main les conditions de développement de La Réunion dans l’intérêt des Réunionnais. Alors rejoignez-nous ! L’èr la arivé pou nou réfléshi épi met ansanm tout sat nou pans !

Nous agirons dans les prochains jours pour nous faire entendre et porter haut nos revendications comme par exemple :
-  Augmenter les salaires de 300 euros,
-  Augmenter les minimas sociaux, les bourses et les retraites,
-  Diminuer le temps de travail pour donner des emplois à tout le monde,
-  Réviser l’octroi de mer sur les produits qu’on ne peut produire à La Réunion,
-  Encadrer les prix des produits de première nécessité (nourriture, hygiène…)
Ainsi nous appelons les travailleurs, les sans emplois, les retraités, les étudiants à rejoindre le mouvement pour la satisfaction de leurs revendications.
Oté kréol, soyons tous unis contre la vie chère, pour l’emploi et la dignité ! Nou lé pa plus, nou lé pa moin, respekt a nou !

Gaëlle Antoine,
Porte parole du Kolektif du 9 Oktob