Luttes sociales

L’association est à bout de souffle

L’appel à l’aide d’Agir Pou Nout Tout

Témoignages.re / 16 juillet 2009

Si rien n’est fait, Agir Pou Nout Tout risque de mettre la clef sous la porte en juin 2010. C’est la conclusion à laquelle arrive le président de l’association, Jean-Hugues Ratenon, après examen des comptes. Avec 20.000 euros de déficit chaque année, l’association peine à assurer ses multiples missions sociales et à garder ses salariés. Malgré une réduction des dépenses. L’association lance une campagne d’adhésion et en appelle aux donateurs.

Agir Pou Nout Tout a « joué la carte de la vérité » hier après-midi à Bras-Panon, face aux salariés et à la presse. L’association à but non lucratif créée il y a 11 ans devrait tenir jusqu’à juin 2010, mais au-delà, elle devra s’endetter ou cesser toute activité. Une éventualité que refuse Jean-Hugues Ratenon, président d’Agir Pou Nout Tout, et les membres de l’association.
Une campagne d’adhésion vient d’être lancée pour renforcer le réseau de membres. Il faudrait au moins 2.000 adhérents en plus des 350 actuels pour combler le déficit annuel de 20.000 euros. La cotisation annuelle s’élève à 10 euros, mais, précise Jean-Hugues Ratenon, « Agir Pou Nout Tout n’exclut personne ». Chacun peut donner en fonction de ses moyens. En parallèle, l’association a entrepris les démarches pour faire appel aux donateurs, avec possibilité de réduction d’impôts.

Pourquoi l’association se retrouve-t-elle en situation de déficit ? D’Agir Pou Nout Tout, on connaît surtout une facette, celle d’être « le poil à gratter des institutions », dénonçant ainsi les « incohérences de la société ». L’autre facette est moins médiatisée. C’est pourtant la mission quotidienne de l’association : l’insertion, l’accompagnement, le soutien scolaire, la gestion d’une cybercase, etc. Bref, « l’association lutte contre l’exclusion sous toutes ses formes », affirme Jean-Hugues Ratenon. Depuis 1998, Agir Pou Nout Tout a employé 408 personnes en contrat d’insertion, aidé 5.193 personnes dans les démarches administratives, de demande de logement, jusqu’à l’impression gratuite de 4.400 CV ; 196 personnes ont obtenu un emploi pérenne ou un contrat avec l’aide de l’association… Depuis 2007, Agir Pou Nout Tout doit composer avec la « disparition totale de financement pour les emplois aidés ». L’association a bien tenté de réduire ses dépenses, mais le déficit s’accentue. De 7.600 euros pour l’exercice 2007, le déficit s’élève à 28.000 euros pour 2008. Et l’association l’estime à 20.000 euros pour 2009. Le budget global est, lui, passé de 689.000 euros en 2007 à 594.000 euros en 2008. Il existe bien un fonds associatif de 72.500 euros, ajoute Jean-Hugues Ratenon, mais celui-ci ne devrait pas suffire. L’association est aujourd’hui confrontée à « une hémorragie qu’on ne peut pas stopper ». À moins que la population se montre solidaire.

Edith Poulbassia


Pour soutenir l’association

Agir Pou Nout Tout a hésité avant de confier à la presse sa situation financière. D’abord, par crainte d’une perte de confiance des partenaires que sont la Région, la DRASS, l’État, l’ADI, ensuite pour éviter les ladilafé du genre « Ratenon la mèt largen dan son posh ».
Mais la situation est suffisamment grave. Sur les 44 salariés d’Agir Pou Nout Tout, deux sont partis pour « sauver l’association », certaines salariées sont en congé parental. Mais à leur retour, l’association se demande comment elle va les payer. Pas question pour Jean-Hugues Ratenon d’envisager des licenciements.
Seule solution, une campagne d’adhésion et un appel aux donateurs.
Pour prendre contact avec Agir Pou Nout Tout :
48 Bis, rue des Limites, 97412 Bras-Panon
0262-51-60-94
agirpounoutout@business.ool.fr

E.P.