Luttes sociales

La future SCOP aura ses machines

Après l’annonce du PSE à Profilage, mobilisation pour le reprise d’activité

Manuel Marchal / 27 février 2018

Lundi au siège de Profilage, filiale d’ArcelorMittal Réunion, une rencontre avait lieu au sujet de la reprise de l’atelier huisserie par des salariés licenciés organisés en SCOP. Ces derniers ont obtenu officiellement que la société leur cède gratuitement les machines. Il reste à trouver un local d’ici le mois d’avril.

JPEG - 61.3 ko
Les machines de cet atelier seront cédées à la future SCOP.

La semaine dernière, la DIECCTE a homologué le PSE présenté par la filiale d’ArcelorMittal à La Réunion. Bien que cette dernière ait 24 millions d’euros de trésorerie, le service de l’État autorise 36 licenciements sur un effectif de 83 personnes. Le projet de la direction est de fermer l’atelier huisserie. Tous ces travailleurs seront alors au chômage.

Ces derniers se battent pour continuer leur activité. Ils travaillent à un projet de reprise par une SCOP qu’ils veulent constituer. Pour le moment, une dizaine de salariés sont prêt à s’investir.

Hier, une rencontre avec la direction a acté la cessation gratuite des machines à la future SCOP. Jeudi, les travailleurs rencontreront l’Union régionale des SCOP. Une visioconférence est prévue avec un dirigeant national.

Les porteurs du projet gardent le contact avec la Région et la Mairie du Port. La première s’était engagée à aider financièrement la SCOP. La seconde est sollicitée pour faciliter l’obtention d’un local.

En effet, Profilage veut récupérer le local de l’atelier huisserie. Les travailleurs ont donc jusqu’au mois d’avril pour trouver un lieu où ils pourront recommencer la production. Comme la matière première, la tôle, est déchargée des bateaux, ils sont dans l’obligation de rechercher un local proche du port. Leur préférence va pour un lieu situé dans la commune du Port, voire à La Possession, car l’objectif est de maintenir le coût du transport à un prix acceptable.

Tout en recherchant le site d’implantation de leur future entreprise, les futurs patrons-salariés de la SCOP travaillent à la mise sur pied de leur business plan.

M.M.