Luttes sociales

La Maison du peuple réunionnais : faire vivre la parole libérée

Devant la préfecture de La Réunion

Manuel Marchal / 13 décembre 2018

Les débats se poursuivent à la Maison du peuple réunionnais. Cette initiative continue de faire vivre un acquis du mouvement des gilets jaunes : libérer la parole.

JPEG - 95.9 ko

La Maison du peuple réunionnais est toujours implantée devant la préfecture. Elle a migré de quelques dizaines de mètres pour laisser place aux manèges de la fête foraine installés square Labourdonnais. Le mouvement social n’a en effet pas changé les plans de la Mairie de Saint-Denis. C’est toujours de faire la fête en utilisant l’argent public. Les arbres de la place du Barachois sont ornés de guirlandes et de boules lumineuses. Mais la Maison du peuple réunionnais rappelle que plus rien ne sera comme avant.

Des Réunionnais issus de classes sociales différentes ont appris à se connaître sur les barrages. Ils ont réussi à s’y rencontrer, et à partager leurs difficultés. C’est cet état d’esprit que fait vivre la Kaz du peup réyoné.

Et si à l’approche des fêtes, le mouvement des gilets jaunes semble retomber à La Réunion, les conditions restent réunies pour une reprise une fois la fumée des feux d’artifice dissipée. En effet, aucune avancée concrète n’a été enregistrée depuis trois semaines. Et quand l’argent des « primes de Noël » aura été dépensé, alors la population restera confrontée aux mêmes problèmes que ceux qui sont posés par le mouvement social.

M.M.