Luttes sociales

La Réunion : Des revendications exposées, des réponses attendues

Le COSPAR à l’IEDOM

Jean Fabrice Nativel / 18 mars 2009

Au pied de l’IEDOM hier matin à Saint-Denis, les membres du COSPAR ont montré patte blanche. Pas de papier d’identité, pas d’entrée possible dans cet institut, qui n’est pas de beauté. Autour de la table, le Collectif, les sept directeurs généraux des banques, le directeur et le directeur adjoint de l’IEDOM et un collaborateur du préfet pour discuter de « la baisse et l’alignement des tarifs des services bancaires sur ceux de la métropole ».
L’échange a débuté à 11h et s’est terminé à 14h. Dominique Mardaye, du Collectif départemental des consommateurs contre les abus bancaires et membre du COSPAR, a mis sur la table des revendications. Il réclame la mise en place ici d’un Observatoire des services bancaires, l’intervention du préfet et de la Direction des Fraudes au sujet des tarifs bancaires, et que la nouvelle Autorité de la Concurrence (créée le 4 août 2008) fasse des enquêtes sur le système bancaire.
Le Collectif a mis sur la table 24 autres propositions. Elles sont applicables maintenant, à moyen et long terme. Ses revendications sont examinées une à une. Des réponses seront apportées au COSPAR vendredi à 8h30 lors d’une nouvelle rencontre à l’IEDOM. Le Collectif les examinera à son tour. Vont-elles dans le sens d’un accord global ?

Jean-Fabrice Nativel