Luttes sociales

La Réunion : Solutions du COSPAR

Témoignages.re / 14 mars 2009

Prix et pouvoir d’achat
Rien ne pourra se faire tant que l’on ne réglera pas le problème de la pauvreté dans notre société réunionnaise. En effet, 52% de notre population est reconnue vivant en dessous du seuil de pauvreté. C’est-à-dire moins de 690 euros par mois. Parmi elle, 80.000 vivent avec moins de 390 euros par mois, soit 12,58 euros par jour. Concrètement, cela signifie des difficultés pour se nourrir, se loger, se déplacer, se soigner et pour donner la meilleure éducation à ses enfants (…).
Le Collectif propose des solutions pour pallier ses faiblesses. Agir sur les prix avec une baisse de 20% sur les produits de consommation courante, à savoir : 500 articles de consommation courante (5 référents pour les 100 produits choisis) ; factures d’eau, d’assainissement et une étude pour un tarif unique sur le Département ; loyers et les charges locatives ; factures d’électricité ; loisirs, culture, presse métropolitaine, étrangère…

Emploi, salaires et santé
Parmi les revendications, on peut relever : gel des suppressions de postes dans les services publics et mise en place d’un plan de rattrapage ; favoriser l’emploi local ; 200 euros mensuels net sur les bas salaires, les basses retraites, les minima sociaux, les bourses des étudiants ; l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes ; la structuration des branches professionnelles ; la revalorisations du salaire de base incluant a minima l’inflation réunionnaise et les gains de productivité ; pour les étudiants : mise en place d’un « statut » de l’étudiant ainsi qu’une véritable continuité territoriale ; généralisation du demi-tarif pour les
transports, l’accès aux lieux de culture et d’étude… ; l’exonération de la taxe
d’habitation ; en matière de santé, un accès aux soins pour tous…