Luttes sociales

La Sécurité sociale : avancée constamment remise en cause

Sortie de « La Sociale. Vive la Sécu ! »

Jean / 7 novembre 2016

Mercredi, le film de Gilles Perret « La Sociale. Vive la Sécu ! », sort sur les écrans en France. C’est l’occasion de rappeler que le combat pour la Sécurité sociale, avancée sociale inscrite dans la loi du 19 mars 1946, a été une lutte difficile à La Réunion.

JPEG - 160.6 ko

L’implantation de la Sécu à La Réunion a été l’occasion de stratégies patronales de dissuasion extrêmement violentes.

En septembre 1948, Jean Hinglo devint le 1er président de la CGSS de La Réunion, payant de sa personne, il se rendait personnellement auprès des travailleurs agricoles, je jour de paie, afin d’expliquer les mécanismes de protection de la Sécu. À Sainte-Marie, le propriétaire terrien du coin mit au point au piège afin de susciter un tel mécontentement des travailleurs agricoles que ceux-ci en vinrent à agresser Jean Hinglo.

Ainsi que le film en fait la démonstration, c’est dès les premières heures que, partout, une grande partie du patronat a fait feu de tout bois contre la Sécu. Et cette guerre n’a jamais cessé … et les bénéficiaires de la Sécu, peu ou très mal informés, sont de plus en plus enclins (incités qu’ils sont par les médias) à se désintéresser de cette conquête essentielle.

Sans doute, si nous parvenons à sensibiliser et réunir autour de ce film, obtiendrons-nous l’indispensable adhésion de celles et ceux qui en sont les principaux bénéficiaires.

La Sécu, c’est 632 milliards de cotisations pour nous protéger nous-mêmes. Le coût de gestion de ce gigantesque organisme est de 6% alors que le coût de gestion des assurances privées va de 15 à 25%. Qui ne comprendrait qu’en ces temps de libéralisme débridé, les grandes multinationales d’assurances salivent à l’idée de pouvoir mettre enfin la main sur cette réussite sociale !

Jean