Luttes sociales

Le “copinage” doit laisser la place à la “préférence régionale”

Le préavis de grève est levé à France Télécom

Témoignages.re / 10 août 2004

Les syndicats CFDT P&T, CGC FT, CGTR PTT, FO PTT et SUD PTT ont annulé hier la grève prévue pour le jeudi 12 août prochain à France Télécom. Le conflit a pris fin dès hier matin suite à une réunion de négociation, où un protocole a été signé entre la Direction régionale de l’entreprise et l’Intersyndicale.

Comme l’ont rappelé hier après-midi les syndicalistes à la presse, le conflit à l’origine d’un préavis de grève jeudi prochain à France Télécom avait pour point de départ le recrutement par la Direction de l’entreprise à La Réunion d’un couple, des amis venu d’ailleurs d’un directeur d’unité opérationnelle (DUO) de l’agence.
La femme avait été recrutée en juin, lors d’une réunion de la Commission Administrative Paritaire (CAP), où les représentants syndicaux étaient absents, en passant du niveau de cadre à celui de cadre supérieur, le temps de son voyage aller vers La Réunion.
Le mois dernier, c’était au tour de son mari de bénéficier d’un recrutement pour le moins particulier au poste de Technicien Internet Protocole (TIP).
Les syndicats unis et l’ensemble du personnel se sont mobilisés pour refuser cette pratique au détriment des Réunionnais qualifiés qui sont dans l’île ou qui ont déjà fait l’effort de la mobilité et qui espèrent un retour au pays.
C’est le directeur régional de France Télécom qui a permis de résoudre les différents problèmes en actant des décisions suivantes selon les termes utilisés par les syndicats dans un tract diffusé hier : "Le recrutement de la personne pressentie sur le poste de technicien IP est annulé. Une nouvelle Commission Administrative Paritaire (CAP) sera convoquée pour combler ce poste sur la base du concept de la préférence régionale".
Le protocole acte également "l’annulation de la CAP de recrutement d’un cadre supérieur “Contrôle de qualité et processus” et retour de la personne retenue en métropole".
Enfin, "un nouveau DUO de l’Agence sera désigné fin septembre 2004".
Les choses rentrent ainsi dans l’ordre, selon les représentants de tous les syndicats, qui souhaitent "que cette action inspire d’autres entreprises où le copinage sévit en termes de recrutement".

Eiffel