Luttes sociales

Les Réunionnais l’ont fait

Se faire entendre

Témoignages.re / 7 mars 2009

On dit le Réunionnais doux. Il peut être aussi amer. Il rumine sa colère depuis des années, seul dans son coin, dans sa famille. Il discute, observe tout ce qui se passe autour de lui. Un tel fait des profits, un tel profite, un tel fait des marges, un tel perçoit des parachutes dorés, un tel s’implante ici, un tel détient tout... Lui rien ! Que faire dans pareille situation ? Réagir ou ne pas réagir ? Est né dans ce contexte le COSPAR qui, de suite, a été torpillé de critiques. Ce qui n’a pas empêché d’autres syndicats, associations et partis politiques de le rejoindre.
Ces membres rencontrent régulièrement des personnes, elles crient famine, sont licenciées ou menacées de licenciement, étudiants sans emploi, recherchent un emploi ou un logement, perçoivent de faibles retraites etc… Que de situations graves ! C’est pour y faire face qu’il a pondu une plateforme de 62 revendications délivrée à l’opinion des Réunionnais. Ils l’ont reçu sept sur sept. Ce jeudi en est la preuve. Les Réunionnais savent se faire entendre avec la manière.

Texte et photos : Jean-Fabrice Nativel