Luttes sociales

Les Réunionnais seront-ils pris en otage par Albioma ?

La grève continue dans les centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge

Manuel Marchal / 6 décembre 2017

Le préavis de grève court toujours dans les centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge. Après une coupure d’électricité qui a concerné 85.000 abonnés à EDF la semaine dernière, rien n’est réglé du fait de l’intransigeance de la direction d’Albioma.

JPEG - 61.5 ko

Le conflit se poursuit à Albioma. Les travailleurs ont tenu hier une assemblée générale. Rappelons que le conflit concerne les centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge à La Réunion, et du Moule en Guadeloupe. À La Réunion, ces installations fonctionnent avec du charbon et de la bagasse de canne à sucre. Elles assurent la production de base du réseau électrique.

Invité hier soir dans le journal télévisé de Réunion Première, Patrick Hoarau, secrétaire général de la CGT-EDF, a rappelé que « les travailleurs demandent l’ouverture des négociations ». Une demande qui n’a toujours pas été entendue par la direction. « On espère qu’ils seront assez responsables pour ne pas prendre en otage la population et l’économie », ajoute le responsable syndical.

Les travailleurs demandent la tenue d’assises sociales afin de discuter de la modernisation des outils de travail. Patrick Hoarau précise en effet que les ouvriers sont exposés à l’amiante et à la céramique. Il est donc nécessaire de se mobiliser pour de meilleures conditions de travail.

« Albioma détient plus de 47 % de la production électrique de La Réunion. Elle doit résoudre les problèmes de condition de travail de son personnel », note le dirigeant de la CGT-EDF. La semaine prochaine est prévu un rendez-vous avec la direction nationale d’Albioma. Une rencontre qui s’annonce décisive.