Luttes sociales

Lettre ouverte au Maire du Port : Baissez la taxe foncière !

Pour une mesure de justice sociale

Témoignages.re / 11 décembre 2018

« La hausse de 16 % du taux de la taxe foncière est une mesure injuste, qui vient peser sur le budget déjà fragile des familles, comme nous le montrent les échanges et les rencontres que nous avons avec elles », indiquent Firose Gador et Sabine Letoullec, conseillères municipales communistes.

JPEG - 82.4 ko
Firose Gador et Sabine Letoullec.

Au moment où la population, à travers le mouvement des gilets jaunes, revendique de meilleures conditions de vie, notamment en lien avec la vie chère, certaines décisions de collectivités doivent être en cohérence avec les besoins et demandes de cette population.

Car tout le monde s’accorde sur un point : « La vie est trop chère à La Réunion ».
Dans ce contexte, l’augmentation de différentes taxes, aussi bien au niveau national qu’au niveau local, a laissé un mauvais goût pour les Français et particulièrement pour les Réunionnais. La dégradation des conditions de vie de la population a engendré une grande colère qui a contraint le gouvernement à reculer avec la remise en cause des augmentations prévues.

A l’échelon local, arrêtons-nous sur la forte augmentation de la taxe foncière sur la Commune du Port. Depuis 2014 la gestion municipale va à l’encontre des intérêts de la population, comme le prouve cette augmentation.
Le Maire de la commune persiste à dire que ce sont les entreprises qui sont en majorité impactées et non pas les familles portoises, qui auraient été épargnées. Pour lui l’augmentation de la taxe foncière serait même « une mesure de justice sociale » !

Nous nous inscrivons en faux contre cette affirmation. La hausse de 16 % du taux de la taxe foncière est une mesure injuste, qui vient peser sur le budget déjà fragile des familles, comme nous le montrent les échanges et les rencontres que nous avons avec elles. Deux chiffres à titre d’exemples pour rendre l’augmentation plus concrète : 65 € pour une famille propriétaire de LTS (logement très social), ou 100 euros pour une famille propriétaire d’un duplex dans la Zup. Nous pouvons estimer que plusieurs milliers de familles sont frappées par cette augmentation.

Dans cette situation de crise sociale que connaît La Réunion, la population portoise est grandement concernée. Un grand mouvement populaire revendique une hausse du pouvoir d’achat, un meilleur contrôle sur les prix, un allégement de la pression fiscale. L’heure est bien mal venue pour que le maire du Port se singularise en faisant de notre commune la seule commune où la taxe foncière est augmentée. Et lourdement en plus.

Aussi nous demandons au Maire de revenir sur cette décision inique d’augmentation de la taxe foncière. Cette démarche rejoindrait celle que la Région a dû accepter sous la pression populaire avec le gel de certaines taxes.
Pour notre part, nous ne demandons pas seulement le gel mais la révision de la taxe foncière qui doit être ramenée à son taux de 2017… Trop de familles ont dit ces dernières semaines « Arèt taxe a nou » .

Firose Gador et Sabine Letoullec
Conseillères municipales de l’opposition/Groupe PCR