Luttes sociales

Manifestation à Saint-Pierre « contre la soumission, la vie chère et les inégalités »

Après le premier défilé syndicats-gilets jaunes-associations à Saint-Denis, nouvel appel à l’action samedi

Manuel Marchal / 12 février 2019

Après le premier défilé samedi dernier à Saint-Denis, une seconde manifestation ouverte à toutes les forces vives sera organisée le samedi 16 février à Saint-Pierre. Rendez-vous est donné à 9 heures devant la mairie.

JPEG - 91.7 ko

Samedi dernier à Saint-Denis, plusieurs centaines de personnes avaient répondu à l’appel de gilets jaunes, de syndicats et d’associations de protection de l’environnement. Le défilé entre le Jardin de l’État et la préfecture a permis de porter les revendications exprimées depuis le 17 novembre dernier, date du début du mouvement social à la suite de l’importation du phénomène des gilets jaunes dans notre île. Il était notamment question de luttes contre la vie chère, contre les abus d’une économie mise au service d’intérêts particuliers, contre la corruption, contre les dépenses faramineuses engagées pour des projets incertains tels que la route en mer.

Convergence des luttes

Pour la première fois, plusieurs syndicats et associations de protection de l’environnement ont joint leur force aux côtés des gilets jaunes dans une manifestation commune. Ceci a donc été l’occasion de faire entendre les revendications sociales des syndicalistes, et environnementales des opposants aux carrières destinées à entretenir l’illusion d’une route en mer réalisable dans les conditions actuelles.

Un tel défilé est un encouragement pour faire avancer la convergence des luttes. Il ne sera pas le dernier. En effet, une autre action ouverte aux forces vives est annoncée pour samedi à Saint-Pierre. Rendez-vous est donné devant la mairie à partir de 9 heures. La manifestation sera même prolongée par un appel au rassemblement au rond-point des Azalées, lieu symbolique du mouvement social lancé depuis le 17 novembre.

Revendications

La première revendication est de lutter contre la vie chère, avec comme demandes la hausse des salaires, pensions et minima sociaux, une baisse des marges des grandes surfaces et un contrôle des prix.

La révision de la fiscalité pesant sur les prix (octroi de mer et TVA) est également à l’ordre du jour. Elle s’inscrit dans la revendication d’une plus grande justice fiscale, afin que les plus nantis paient ce qu’ils doivent au système qui leur permet d’être riches en toute sécurité.

La reconnaissance de toutes les situations de handicap sera un autre mot d’ordre de la manifestation. Dans le domaine de l’environnement, la mobilisation de samedi montrera l’opposition des Réunionnais aux incinérateurs et aux carrières que les promoteurs de la route en mer tentent de faire ouvrir au mépris de la santé de la population.

Sur le plan des institutions, la volonté est de changer le cadre actuel par une nouvelle Constitution, ainsi que par la mise en place du référendum d’initiative citoyenne et de conseils citoyens décisionnaires.
Rendez-vous donc samedi à 9 heures devant la Mairie de Saint-Pierre pour une nouvelle mobilisation d’un mouvement social qui commence à se structurer.

M.M.