Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Social > Luttes sociales

Marche contre les violences sexistes et sexuelles

"Vous semez l’impunité, récoltez notre colère"

lundi 28 novembre 2022


Le collectif NoutesToutes974 a lancé une marche contre les violences sexistes et sexuelles joignant le Jardin de l’Etat au Barachois, le 27 novembre, "Pour dire stop à l’impunité des agresseurs ! Pour que les victimes soient réellement protégées ! Pour que notre parole soit écoutée ! Pour nos sœurs harcelées, agressées, violées, tuées, dans la plus grande impunité, nous seront dans la rue partout en France !".


Cette manifestation intervient à l’occasion de la Journée internationale de l’élimination des violences faites aux femmes, le 25 novembre. Il s’agit d’une première pour l’association à La Réunion, qui souhaite ainsi faire entendre ses revendications sur des drames encore trop nombreux aujourd’hui dans l’île.

Ci-dessous le communiqué de l’association :

Le collectif Nous Toutes 974 organise la marche contre les violences sexistes et sexuelles le dimanche 27 novembre 2022, à partir de 13h, à Saint-Denis au départ du Jardin de l’Etat jusqu’au Barachois. Le village initialement prévu le matin au Jardin de l’Etat est annulé.

L’édition 2021 de la marche avait réuni une centaine de personnes à Saint-Pierre. Cette année, nous espérons en réunir beaucoup plus avec la présence d’autres associations pour la protection des femmes, des enfants et des personnes LGBTQIA+.

La Réunion est toujours le 3 e département français en termes de violences intrafamiliales. En 2021, 4 réunionnaises ont été assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint, parmi les 121 victimes de cette année 3 sont réunionnaises ! Ces meurtres auraient pu être évités : 65% des victimes avaient déjà saisi la justice. Rien n’a été fait pour les protéger. 80% des plaintes pour violence dans le couple sont classées sans suite ! C’est tout le système qui protège les hommes violents.

Nous organisons donc cette marche pour dire STOP aux violences sexistes et sexuelles, STOP à la pédocriminalité et à l’inceste, STOP aux LGBTQIAphobies. Les femmes, les enfants et les personnes LGBTQIA+ subissent chaque jour des violences (physiques, psychologiques, économiques, verbales, médicales, administratives…) dans l’indifférence complète de l’Etat. Mais ces violences concernent TOUTE la société en France et à la Réunion. Nous avons tous et toutes dans notre entourage des personnes qui en sont victimes, que nous le sachions ou pas. La honte doit changer de camp !

La marche 2022 sera également l’occasion de dénoncer l’inaction de l’Etat. Le Président Emmanuel Macron avait décrété que les violences sexuelles et sexistes seraient une des grandes causes de son 1er quinquennat, il a même renouvelé cet objectif pour sa réélection.

Le bilan est toujours aussi catastrophique, les violences sexistes et sexuelles sont de plus en plus nombreuses, les moyens alloués sont loin d’être suffisants et plus que jamais, les agresseurs restent en liberté et impunis. Les associations estiment qu’il faudrait un budget de 2 milliards d’euros par an pour enfin être efficaces, cela représente 0,1% du PIB de la France.

Nous appelons aujourd’hui chaque réunionnais·e, chaque personne qui estime que les violences sexistes et sexuelles n’ont plus leur place dans notre société, que chacun·e puisse vivre, étudier, travailler, aimer, sortir, sans craindre pour sa vie, à venir montrer leur soutien aux victimes mais aussi crier leur colère.

Au cours de cette manifestation, nous porterons aussi la voix de toutes celles et ceux qui, parmi nous, cumulent les violences en raison de leur situation de handicap, de vulnérabilité, de leur âge, de leur origine sociale, de leur statut de migrantes, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou parce qu’elles sont racisées.

Nous porterons, enfin, les voix de celles qui ne peuvent plus parler, assassinées parce qu’elles étaient des femmes, des épouses, des compagnes, des mères, des filles, des sœurs. Chaque féminicide émeut les politiques et la population mais rien ne change. Erminah, Geneviève, Lise-May, Rose May, Elise, Charlotte, nous ne vous oublions pas.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus