Luttes sociales

Mobilisation de la CGTR à Décathlon Saint-Pierre

Pour l’amélioration des conditions de travail des salariés du groupe Hayot à La Réunion

Témoignages.re / 25 novembre 2017

Hier, lors de l’inauguration de l’agrandissement de Decathlon à Saint-Pierre, la CGTR-Sud et la CGTR Commerce ont mené une action pour dénoncer les conditions de travail des salariés du groupe Hayot à La Réunion.

JPEG - 64.9 ko

À quelques semaines des Fêtes, Decathlon, filiale du groupe Hayot à La Réunion, inaugurait l’agrandissement de son espace de vente. Cette journée a été marquée par la mobilisation et de la CGTR région Sud pour dénoncer les conditions de travail des salariés. Les syndicalistes ont diffusé des tracts pour informer les clients du centre commercial.

Les revendications portent notamment sur des embauches pour compenser le manque d’effectif, sur des salaires prenant en compte les qualifications, l’ancienneté et les classifications. De plus, la CGTR demande « un respect des salariés et des représentants syndicaux ». « Les fêtes de fins d’années sont des moments de retrouvailles familiaux, amicaux. C’est aussi une période importante pour le commerce, la CGTR attend des réponses de la part de la direction de ce groupe sinon chacun prendra ses responsabilités », souligne le tract de la CGTR distribué hier.

Les syndicalistes se sont postés devant le magasin. Ils ont déploré des menaces à l’encontre des salariés qui oseraient sortir du magasin pour signifier leur mécontentement. « Les salariés ont subi des pressions et des menaces pour les empêcher d’exprimer leur mécontentement ! La direction de Décathlon à pris chaque salarié un par un pour leur mettre la pression afin d’empêcher qu’ils fassent le débrayage. Des menaces comme des licenciements ont été prononcées », affirme la CGTR-Sud.

Dans un premier temps, la direction a refusé de rencontrer les salariés pour négocier sur leurs revendications. « Alors même que nous sommes en période forte pour le commerce, la CGTR aurait aimé que tout se passe dans le dialogue, malheureusement la direction refuse ce dialogue », a constaté la CGTR-Sud. Au bout d’une heure, des discussions ont pu commencer. « Après avoir beaucoup insisté la direction a rencontré quelques salariés, mais a refusé de rencontrer l’ensemble des salariés et les représentants des fédérations, ce qui montre bien le mépris envers les personnes mobilisées et la CGTR. Le dialogue commence donc à s’entrouvrir pour les salariés de Décathlon, mais la CGTR est vigilante à ce que les revendications des salariés soient réellement entendues et appliquées », précisent les syndicalistes.