Luttes sociales

Mobilisation réussie contre le « Ségur de la Santé »

Grève des personnels des hôpitaux et de la fonction publique à l’appel de l’intersyndicale CGTR-FO-Solidaires-FSU-SAIPER

Mathieu Raffini / 17 juin 2020

Une manifestation rassemblant plusieurs centaines de personnes, syndicats comme personnels de santé, mais également de nombreux acteurs du mouvement social se sont retrouvés hier mardi 16 juin devant la préfecture de Saint-Denis afin de protester contre, entre autres, le « Ségur de la Santé », imposture dénoncée par toutes et tous.

JPEG - 109.5 ko

Les prises de paroles, dominées par l’intersyndicale CGTR-FO-Solidaires-FSU-SAIPER, rejointe par la CFTC également présente au rassemblement ; sont essentiellement revenues sur ces principaux points :

Il a été dénoncé un manque de financement criant de la Santé Publique, qui part essentiellement dans le privé. Cela entraîne un manque structurel. La situation gravissime connue avec la crise COVID n’est que la conséquence de choix politiques désastreux faits par les gouvernements successifs, qui avaient été dénoncés par les syndicats, qu’il s’agisse du plan 2007 ou 2022, qui ont eu pour principales conséquences la fermeture de lits, des baisses de moyens et un manque de personnels trop peu payés.
Cette problématique que l’on voit à l’hôpital se retrouve également dans les écoles : les infirmières des établissements scolaires sont amenées à être délocalisées dans les collectivités, et donc éloignées des écoliers qu’elles sont censées pouvoir protéger.

Le plan « Ségur » ne semble être qu’un effet d’annonce. Il doit plutôt qu’une simple prime et des médailles se traduire par des gestes forts attendus par les soignants : des embauches massives, des conditions de travail dignes, un financement à la hauteur des besoins des structures de la santé publique.

Enfin des interventions sont revenues sur les liens avec les attaques menées également contre l’ensemble de la fonction publique, tout d’abord en solidarité avec les acteurs de la santé. Les agents sont et se sont mobilisés au péril de leur vie pour assurer leur mission de service public, et formulent les mêmes revendications que les acteurs de la santé, à savoir de la reconnaissance, du respect, des embauches, du financement et des revalorisations salariales.

Mathieu Raffini