Luttes sociales

Nouvelle hausse du chômage à La Réunion

181.210 Réunionnais inscrits à Pôle emploi fin novembre 2017

Témoignages.re / 28 décembre 2017

Pôle emploi et la DIECCTE ont publié hier les chiffres du chômage pour le mois de novembre 2017. Ils montrent une nouvelle hausse du nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi. Fin novembre 2017, 181.210 Réunionnais étaient officiellement à la recherche d’un travail. Voici le communiqué accompagnant la publication de ces chiffres, avec des inter-titres de Témoignages.

JPEG - 65.1 ko

Fin novembre 2017, à La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 135 650. Ce nombre baisse de 0,4 % sur trois mois (soit -550 personnes). Il est stable sur un mois et diminue de 0,6 % sur un an. En France (y compris Drom), ce nombre baisse de 2,3 % sur trois mois (-0,8 % sur un mois et stable sur un an).

À La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s’établit à 162 890 fin novembre 2017. Ce nombre augmente de 0,3 % sur trois mois (soit +470 personnes). Il progresse de 0,4 % sur un mois et de 0,8 % sur un an. En France (y compris Drom), ce nombre baisse de 0,6 % sur trois mois (-0,1 % sur un mois et +2,6 % sur un an).

Fin novembre 2017, dans les départements-régions d’Outre-mer, les évolutions du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A se situent entre -0,5 % en Guadeloupe et 0,0 % en Martinique pour les évolutions sur trois mois. Sur un mois, elles se situent entre -0,7 % en Martinique et 0,0 % à La Réunion. Les évolutions du nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C se situent entre -0,2 % en Guadeloupe et +1,1 % en Guyane pour les évolutions sur trois mois. Elles se situent entre -0,2 % en Martinique et +0,6 % en Guyane.

Plus de demandeurs d’emploi

À La Réunion, sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A diminue de 0,4 % pour les hommes (-0,1 % sur un mois et -0,3 % sur un an) et de 0,4 % pour les femmes (+0,1 % sur un mois et -0,9 % sur un an).

Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A diminue à La Réunion de 2,8 % pour les moins de 25 ans (-0,9 % sur un mois et -4,9 % sur un an), de 0,7 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (-0,1 % sur un mois et -2,3 % sur un an) et progresse de 1,6 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +5,9 % sur un an).

À La Réunion, sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C augmente de 0,2 % pour les hommes (+0,2 % sur un mois et +1,0 % sur un an) et de 0,4 % pour les femmes (+0,5 % sur un mois et +0,7 % sur un an).

Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C diminue à La Réunion de 1,1 % pour les moins de 25 ans (stable sur un mois et -2,9 % sur un an), reste stable pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et -0,7 % sur un an) et progresse de 1,8 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,6 % sur un mois et +6,7 % sur un an).

Plus de chômage de longue durée

À La Réunion, sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus augmente de 1,5 % (+0,8 % sur un mois et +3,2 % sur un an) tandis que celui des inscrits depuis moins d’un an recule de 1,2 % (-0,2 % sur un mois et -2,0 % sur un an).

À La Réunion, le nombre moyen d’entrées en catégories A, B, C sur les trois derniers mois diminue de 10,0 % par rapport aux trois mois précédents (-2,3 % sur un an). Sur les trois derniers mois, les entrées pour fin de contrat à durée déterminée (-9,4 %), fin de mission d’intérim (-22,2 %), licenciement économique (-6,7 %), autre licenciement (-7,9 %), première entrée (-4,8 %), reprise d’activité (-8,6 %) et autre cas (-13,5 %) sont en baisse. Les entrées pour démission (+3,8 %) sont en hausse.

À La Réunion, le nombre moyen de sorties de catégories A, B, C sur les trois derniers mois diminue de 6,5 % par rapport aux trois mois précédents (stable sur un an). Sur les trois derniers mois, les sorties pour reprise d’emploi déclarée (-13,5 %), entrée en stage (-14,5 %), arrêt de recherche (-3,9 %), cessation d’inscription pour défaut d’actualisation (-2,2 %), radiation administrative (-3,8 %) et autre cas (-10,1 %) sont toutes en baisse.