Luttes sociales

Penser l’immédiat c’est déjà penser demain

62 revendications

Témoignages.re / 7 mars 2009

Sont exposées ci-dessous, les 62 revendications nées du COSPAR. Causons autour de cette plate-forme. Contactons les membres de ce collectif pour une réaction, un commentaire – zot i koné ou sa trouv a zot. Allons apropri a nou se dokuman.

Prix et pouvoir d’achat

- rendre effectif le « droit au travail » inscrit dans le préambule de la Constitution

- conditionnalité des aides aux entreprises

- interdiction de licencier pour les entreprises faisant des profits

- gel des suppressions de postes dans les services publics et mise en place d’un plan de rattrapage,

- résorption de la précarité, et pérennisation des emplois

- renforcement et extension des droits syndicaux en prévention des licenciements

- favoriser l’emploi local

- rétablissement du congé solidarité

- suppression de la Loi TEPA, (défiscalisation des HS. Suppression du bouclier fiscal )

- sécurisation des parcours professionnels

- 200 euros mensuels nets sur les bas salaires, les basses retraites, les minima sociaux, les bourses des étudiants

- suppression de l’article 16 de la Loi Perben et application des CCN

- égalité professionnelle entre les hommes et les femmes

- structuration des branches professionnelles

- mise en place d’IRP (institutions représentatives du personnel) pour toutes les entreprises

- revalorisation du salaire de base incluant a minima l’inflation réunionnaise et les gains de productivité

- participation des employeurs aux accessoires de salaire

- application de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) au niveau de chaque branche d’activité

- pour les étudiants : mise en place d’un “statut” de l’étudiant ainsi qu’une véritable continuité territoriale ; généralisation du demi-tarif pour les transports, l’accès aux lieux de culture et d’étude… ; exonération de la taxe d’habitation

- en matière de santé, un accès aux soins pour tous

- Une radiographie du commerce réunionnais

- La réalisation d’un état des lieux de la concurrence à La Réunion (monopole/oligopole), contrôle des abus de position dominante

- La transparence sur les mécanismes de formation des prix, des marges commerciales dans les domaines des biens et des services (explication sur les prix pratiqués)

- Une comparaison permanente et inopinée avec les prix pratiqués en métropole

- Une évaluation des sources d’approvisionnement et leur impact sur les prix

- La transparence sur les liens familiaux et financiers entre les entreprises de La Réunion

- Le gel et le contrôle permanent des prix des 500 articles de consommation courante

- Une réorientation des sources d’approvisionnement afin de faire baisser tous les prix

- Une dotation des administrations compétentes des moyens techniques, juridiques et d’investigations (contrôle et sanction)

Logement

- Pouvoir combiner FRAFU et LBU, modification type législatif pour les surcoûts constatés dans le cadre de l’acquisition foncière.

- Etendre l’ensemble des compétences de l’ANAH à La Réunion.

- Repérer les logements privés abandonnées en l’état de construction.

- Maintenir les crédits LBU, FRAFU, CAF, CG… pour la finition des travaux avec une mise en vente pour les salaires les plus bas. 1,2 ; 1,4 du SMIC.

- La Réunion doit être reconnue comme site stratégique et territoire prioritaire.

- Recenser les sites sous utilisés appartenant à l’Etat

- Etendre à l’ensemble des communes de La Réunion le dispositif ANRU en prévoyant les augmentations des crédits correspondants.

- Profiter de la mise en place du plan de relance “logement ANRU” pour revoir les zones de La Réunion éligibles. Deux milliards d’euros de travaux devraient pouvoir être débloqués en France.

- Instaurer à La Réunion les mêmes plafonds de ressources qu’en Métropole en raison du coût de la vie nettement plus élevé (zone Paris et Régions limitrophes).

- Mise en place d’une aide spécifique pour le public qui a un taux d’effort trop important (+ de 23%) et ne pouvant bénéficier d’un logement social pour qu’il puisse avoir accès à un logement (un logement adapté…).

- Augmenter le montant de l’allocation logement à La Réunion à l’équivalence de la Métropole zone A ou 1.

- Rendre La Réunion éligible au dispositif PTZ dans la zone A.

- Etendre à La Réunion le Prêt Jeune Avenir, dispositif géré par la CAF, mais non opérationnel à La Réunion.

- Gel du prix de loyers aussi bien dans le parc social que privé.

- Plafonnement du montant des loyers dans le privé pour les promoteurs qui ont bénéficié de la défiscalisation.

- Gel des charges locatives au même niveau que 2008 ou baisse des charges.

- Recensement du public

- Mise en place sans délai d’un plan d’intervention pour effectuer les travaux nécessaires et obligatoires à la charge du bailleur

- Obligation du bailleur ou du gestionnaire du logement (Etat, Conseil général, CAF, CILR, Communes) de respecter les critères d’attribution de logements pour les publics prioritaires (personnes en situation de handicap, personnes habitant un logement insalubre…).

- Obtenir des bailleurs sociaux un plan pluriannuel sur la vente des logements qui se concrétisera dès 2009

- Négocier auprès des banques des prêts à taux préférentiels et mobiliser l’ensemble des mesures qui existent dans le cadre de l’acquisition

- Prendre en compte lors de la vente des années durant lesquelles le loyer a été payé par le locataire.