Luttes sociales

Premier anniversaire du mouvement des gilets jaunes à La Réunion

« Nout péï lé en danzer ! »

Correspondant Témoignages / 18 novembre 2019

Ce dimanche 17 novembre a eu lieu un rassemblement devant la préfecture à Saint-Denis « pour le pouvoir d’achat, l’emploi, le logement ; contre la réforme de l’assurance chômage, la réforme des retraites, la vie chère, les monopoles, le chômage » et avec cet appel : « Rassemblons-nous et agissons ensemble ».

JPEG - 115.2 ko

Ce rassemblement a été organisé à la fois pour célébrer le 1er anniversaire du lancement des combats menés dans ce sens par le mouvement des Gilets Jaunes et pour échanger sur les suites de ces combats.

Une centaine de personnes ont participé à cette rencontre, dont les banderoles ont présenté à la fois les organisateurs et les perspectives de cette mobilisation ainsi que le prochain rendez-vous : une « assemblée citoyenne » de « co-construction de textes de loi sur le RIC (référendum d’initiative citoyenne) 974 » à Saint-Leu samedi prochain. La rencontre était animée notamment par Samuel Mouen, qui a invité les manifestants à prendre la parole pour donner leur point de vue sur le bilan de cette année de luttes ainsi que les suites à leur donner.

Les intervenants ont tous souligné la gravité de la situation à La Réunion sur le plan économique, social, environnemental etc… (« Nout péï lé en danzer ! », comme le dit une banderole) et sur la nécessité de s’unir pour combattre un système dirigé par les plus riches au niveau international comme au niveau réunionnais. Parmi ces intervenants, un membre du Comité Central du Parti Communiste Réunionnais, Lucien Biedinger, a fait part du soutien de cette organisation à tous les Réunionnais mobilisés contre les graves injustices dans leur pays.

Il a aussi rappelé la question essentielle évoquée avant lui par plusieurs preneurs de parole et qui est au cœur des luttes menées par le P.C.R. depuis sa fondation par Paul Vergès il y a 60 ans afin de résoudre ces problèmes : kisa i komann nout péi ? D’où l’urgence de se rassembler pour faire respecter le droit à la responsabilité du peuple réunionnais pour diriger son pays et construire lui-même un développement durable, solidaire, comme l’a rappelé vendredi dernier lors d’une conférence de presse le secrétaire général du PCR, Yvan Dejean.

Correspondant



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Apparemment le mouvement des gilets jaunes est à bout de souffle .j’en veux pour preuve le nombre de manifestants qu’il arrive à mobiliser pour marquer son premier anniversaire : quelques milliers à Paris et à peine une centaine à la Réunion alors qu’il y a un an ils étaient plusieurs centaines de milliers sur le territoire national .

    Si nos gilets jaunes n’arrivent plus à faire bouger les gens probablement parce qu’ils sont fatigués et épuisés vaincus à l’usure mais c’est aussi c’est parce qu’ils ne sont plus crédibles . Tout ce qu’ils ont réussi à faire depuis un an c’est d’aggraver la situation économique du pays en faisant fermer de nombreux artisans qu’ils ont empêcher de travailler et en mettant en grande difficulté des grosses entreprises qui ont du réduire leur activité pour cause d’absentéisme de leur salarié ou de non livraison de leurs matières premières ou de leur production . Dans certaines régions nous avons été au bord de la guerre civile parce que des contre manifestations ont été organisées .Il y a a eu des bagarres sur les ronds point bloqués et cela aurait pu vraiment dégénérer.

    Certes le président a ouvert un grand débat et a permis au gens de s’exprimer ; mais c’était pour lui plus une occasion de faire un "one man show " plutôt qu’un véritable débat .A t il vraiment entendu les revendications des gilets jaunes, les a t il pris en considération ? Quelles sont les réformes qui ont déjà été mises en application suite aux manifestations des gilets jaunes ? quelles sont les grandes urgences qui ont été satisfaites ?

    Rien n’a changé .les pauvres souffrent un peu plus et les riches continuent de s’enrichir particulièrement à la Réunion où ils sont organisés en monopole ou en position dominante et font les prix qu’ils veulent . Il y avait plus de 40%de la population réunionnaise au dessous du seul de pauvreté lorsque le mouvement des gilets jaunes a démarré il y a un an . Ce chiffe a t il baissé ? Il a probablement augmenté malgré de nombreuses visites ministérielles et une visite présidentielles sous haute protection policière .

    les gilets jaunes devraient aujourd’hui clôturer leur mouvement et le transformer en force politique et demander au peuple de les soutenir par la meilleure voie qu’il a : celle du vote lors d’une élection générale . Ils n’auront sans doute pas de majorité au deuxième tour mais ils permettront aux citoyens de s’exprimer en leur faveur calmement sans gêner personne et surtout sans provoquer les nombreux dégâts qui ont été provoqués à chacune de leur manifestation publique sur les voies publiques . et leur poids électoral pourra peut être avoir une certaine influence sur les décisions de ceux qui nous gouvernent ..

    le peuple en a raz le bol de voir les destructions d’équipements publics ;les dégâts causés aux commerces et à certains particuliers après chaque rassemblement des gilets jaunes . Ce qui s’est passé hier à Paris est inadmissible . Il faut arrêter la casse publique . Si le gouvernement ne les entend pas il faut qu’ils appellent les citoyens à le sanctionner par la voie des urnes . Et si malgré cela il reste indifférent en continuant de favoriser les plus riches au détriment des plus pauvres ; il faut aller l’affronter sur le terrain qu’il privilégie en s’attaquant au point névralgique ou stratégique et notamment aux institutions qui manipulent de l’argent et qui se comportent comme des esclavagistes et font d’énormes bénéfices grâce aux sanctions qu’ils infligent à leurs clients pour la moindre petite anomalie , qui ne font plus confiance aux honnêtes gens mais les matraquent financièrement comme les policiers matraquent les manifestants et les bombardent avec des gaz .

    Messieurs et mesdames les gilet jaunes et tous les sympathisants présentez vous aux élections et nous pourront vous soutenir efficacement et si ce vous n’avez pas le soutien que vous attendez allez manifester dans les banques et les organismes de crédit plutôt que de manifester dans les rues et vous verrez le gouvernement accepter vos revendications . Avant d’entrer au gouvernement et de se faire élire président Monsieur macron travaillait pour les banquiers . Il n’a jamais cessé de travailler pour eux et si vous mettez la pression sur les banques et institutions financières qui s’enrichissent à nos dépends et créent plus de pauvreté que de richesse pour la majorité des français mais aussi pour le reste du monde à quelques exceptions près il vous écoutera peut être et votre mouvement aura atteint son objectif .

    Article
    Un message, un commentaire ?