Luttes sociales

Pressions sur le pouvoir d’achat et les investissements

Hausse du coût des matières premières et du fret maritime

Manuel Marchal / 30 novembre 2007

Pouvoir d’achat, prix et revenus : trois questions d’actualité sur lesquelles le Président de la Région a donné plusieurs éléments d’information hier en séance plénière avant les débats à l’ordre du jour.
En effet, hier, le Président de la République devait intervenir sur cette question et demain, c’est l’Observatoire des prix et des revenus qui se réunit.
Le contexte est difficile. Le monde connaît une hausse des prix des matières premières et du coût du fret maritime. Dans l’agriculture, ce sont les aliments pour les animaux qui vont augmenter de manière importante.
Tout cela aura des répercussions sur les prix des produits de première nécessité.
Cette hausse des prix des matières premières et du fret maritime a déjà eu pour conséquence la hausse du coût de la Route des Tamarins. L’investissement prévu au lancement du chantier était de 600 millions d’euros. Le coût total du chantier est aujourd’hui estimé à 971 millions, et le dépassement du milliard est envisageable, tout cela à cause de facteurs extérieurs à La Réunion.
D’autres grands travaux doivent être engagés à La Réunion : tram-train, route du littoral, endiguement des ravines, mise au normes européennes des réseaux d’assainissement sous peine d’amendes, construction de lycées et de collège. Tout cela aura un prix, un prix qui dépendra de l’évolution des coûts des matières premières et du fret.
Par ailleurs, Paul Vergès a indiqué que le projet de loi-programme n’est pas en état d’être envoyée à la Région, alors que pourtant ce texte doit entrer en vigueur l’année prochaine.

M.M.


Les motions

École d’infirmières dans l’Est, les APE et l’Australie

Trois motions ont été présentées hier en séance plénière du Conseil régional. Paul Fotsé souhaite que le Conseil régional se prononce pour l’implantation d’une école d’infirmières et d’un centre de formation d’aides-soignants à Saint-Benoît.
Le groupe l’Union fait La Réunion demande la prise en compte du statut de RUP de La Réunion dans les négociations des accords de partenariat économique, et plaide pour renforcer l’insertion de La Réunion dans son environnement régional.
Autre motion présentée par ce groupe : la mobilité vers l’Australie. L’Union fait La Réunion considère que dans le cadre de l’ouverture totale de La Réunion sur le monde, il est important de mettre en place pour les jeunes souhaitant aller étudier ou travailler en Australie un dispositif analogue à celui existant pour le Québec.